Retour

Une intersection meurtrière à Saint-Vital pourrait faire l’objet d’une étude de la ville de Winnipeg

Un comité de la Ville de Winnipeg se penchera vendredi sur l'expansion d'une étude de la circulation du chemin Sainte-Anne, pour y inclure un examen de la sécurité du passage pour piétons où une voiture a tué un écolier en février.

Le comité des travaux publics de Winnipeg examinera une proposition pour qu’une étude de la circulation sur le chemin Sainte-Anne soit amendée pour y inclure la sécurité du passage pour piétons situé entre l’avenue Varennes et l'avenue Bank près d'une école élémentaire.

La proposition originale, adoptée en janvier, prévoyait seulement l’étude de la circulation sur le chemin Sainte-Anne entre la rue Saint-Mary’s et l’avenue Varennes.

Un garçon huit ans a été frappé par une voiture à ce passage pour piétons alors qu’il se rendait à l'École Varennes le 13 février 2018. Trois personnes sont mortes à cet endroit depuis 1981, selon la proposition du comité de la Ville.

Le document indique aussi des mesures qui pourraient améliorer la sécurité du passage pour piétons :

  • Remplacer le passage avec un feu de circulation
  • Remplacer les lumières jaunes clignotantes du passage avec des lumières clignotantes rouges
  • Réduire la limite de vitesse
  • Élaguer les arbres le long de la route pour améliorer la visibilité
  • Améliorer la signalisation

La Ville de Winnipeg a étudié et rejeté l’idée de placer un feu de circulation à ce passage pour piétons en 2012. Marlgré cela, en février, le conseiller municipal de Saint-Vital, Brian Mayes, a dit qu’il reproposerait l'ajout d'un feu de circulation à ce passage meurtrier.

Avec des informations de CBC

Plus d'articles