Retour

Une majorité de conseillers boycotte la réunion municipale de Tracadie

« C'est vrai, c'est pas l'amour fou », admet le maire de Tracadie, après que la réunion de lundi soir a été annulée parce que seulement 5 conseillers sur 11 étaient présents. Des absences qui constituent un geste politique motivé, entre autres, par un rapport du maire Denis Losier envoyé à ses conseillers.

La conseillère Ginette Brideau Kervin fait partie des absents de la réunion du conseil municipal, lundi soir. La lecture du rapport du maire, reçu dimanche, l'a rendue perplexe. « Le rapport mérite une attention particulière et je crois que le conseil au complet devrait se rencontrer à huis clos pour élaborer sur les nombreux points qui ont été apportés par le maire », affirme-t-elle.

« Ça ne fait aucun sens de travailler comme on travaille là, ajoute-t-elle. On a deux autres années à faire, à représenter les intérêts de la ville de Tracadie et moi je n'ai pas l'impression que je peux faire mon travail de conseillère de la manière dont je voudrais le faire. »

Le conseiller municipal Jean-Yves McGraw confirme que l'absence de six conseillers lundi soir était un acte politique en réaction au rapport du maire qu'il considère comme des « états d'âmes » et non un rapport factuel.

« C'est certain que je ne fais pas l'unanimité »

Le maire assume : « Je sais que ça fait pas l'affaire de tous les conseillers, mais moi ça me permet de dire ma réflexion, mes états d’âme, de remettre les pendules à l’heure. »

C'est, assure-t-il, par souci de transparence qu'il agit ainsi. Selon lui, si les conseillers ne sont pas content, tant pis, c'est l'avis de la population qui compte. Sur ce point, Denis Losier est confiant.

Le maire de Tracadie espère arriver à une entente avec ses conseillers, mais il est conscient qu'une vision complètement différente de la gestion de la municipalité les sépare. Il tend les bras à ceux qui sont prêts à travailler avec lui. Quant aux autres, « ils ont des choix à faire », lance-t-il.

Des points manquants à l'ordre du jour

Le rapport du maire n'est toutefois pas le seul problème que lui reproche des conseillers.

Des points importants, selon la conseillère Ginette Brideau Kervin, ont été omis de l'ordre du jour de la rencontre de lundi. « Il n'y avait pas encore de rapport financier. On nous avait promis à partir du mois de février qu'on allait avoir des rapports financiers à tous les mois. »

Elle rappelle qu'il y a eu un rapport financier verbal à la mi-février, mais aucun rapport financier écrit depuis mars 2017, soit il y a un peu plus d'un an. « Comment peut-on travailler, comme conseil, si on n'a pas de rapport financier? »

Avec les informations de Mathieu Massé et Nicolas Pelletier

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine