Retour

Une majorité de femmes au conseil municipal de Pontiac

Dimanche soir, les citoyens de la municipalité de Pontiac, petite ville d'environ 6000 habitants, ont fait le grand ménage en faisant plus de place aux femmes à l'hôtel de ville.

Ils ont d'abord montré la porte au maire sortant Roger Larose et l'ont remplacé par une femme, Joanne Labadie. Ensuite, les citoyens ont élu quatre conseillères, portant à cinq le nombre de femmes qui siègent au conseil.

Une fois assermenté, le nouveau conseil de sept membres sera majoritairement composé de femmes. Une première à bien des égards.

Comme plusieurs villes au Québec, la Municipalité de Pontiac semble avoir été frappée par la vague qui a porté au pouvoir plusieurs femmes.

Joanne Labadie est devenue, dimanche soir, la première « mairesse » de la Municipalité de Pontiac depuis la fusion en 1975. Même si elle se dit honorée, la nouvelle élue n'en fait pas grand cas.

« Je suis féministe, il faut qu'on avance, on est égal, mais ce n'est pas juste une question d'être une femme ou un homme », a-t-elle soutenu, au cours d'un entretien à l'hôtel de ville. « On est [avant tout] maire et conseillère. »

Même son de cloche du côté de sa nouvelle collègue, Isabelle Patry, élue conseillère du district 5. L'importance, a-t-elle expliqué, n'est pas le sexe du conseiller, mais ses compétences.

« Je trouve ça intéressant que nous soyons beaucoup de femmes [au conseil], mais je ne vois pas de différence entre les hommes et les femmes », a-t-elle déclaré.

Les deux élues admettent cependant qu’une majorité de femmes peut changer la dynamique au conseil. C'est d'ailleurs l'opinion des résidents de Pontiac rencontrés dans la rue.

« Les femmes ne pensent pas comme les hommes », a répondu Christine Hotte. « [Les femmes] sont meilleures pour écouter, pour faire plus d'une chose en même temps. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine