Retour

Une pétition en faveur d’un état d’urgence sur les opioïdes

Plus de 700 travailleurs de la santé et de professeurs en Ontario ont signé une lettre demandant à la première ministre Kathleen Wynne de décréter l'état d'urgence face à la multiplication des surdoses d'opioïdes, comme le fentanyl.

Les signataires qualifient de « troublante » l’augmentation des surdoses liées à environ deux morts par jour, affirment-ils.

Parmi les signataires, des infirmières, des docteurs, des travailleurs de rue et des professeurs de 59 municipalités différentes, tant du sud que du nord de l’Ontario.

À Toronto, par exemple, des bénévoles ont ouvert un centre improvisé d'injection supervisée dans un parc, avant que la Ville n'ouvre elle-même un site temporaire, en attendant trois centres permanents.

Selon les signataires de la lettre à la première ministre, un état d'urgence signifierait :

  • Un accroissement du financement pour les travailleurs de réduction des méfaits;
  • L'ouverture rapide de plus de centres de prévention des surdoses;
  • La création de programmes mis à jour contre les opioïdes.

Plus d'articles

Commentaires