Retour

Une possible situation de conflit d'intérêts examinée à la Ville de Gatineau

Le comité exécutif de la Ville de Gatineau a décidé, mercredi, de retirer une résolution concernant le financement d'un spectacle son et lumière dans le secteur de Masson-Angers pour s'assurer qu'il n'y a pas de conflit d'intérêts.

Le conseiller du district, Marc Carrière, entend verser 25 646 $ de son budget discrétionnaire à la Corporation de développement touristique de la Basse-Lièvre, qui pilote le projet d'illumination des réservoirs d'eau de la centrale de Masson, dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération. Or, l'organisme est présidé par la conjointe du conseiller.

Afin de s'assurer que ce dernier ne s'est pas placé dans une situation de conflit d'intérêts ou d'apparence de conflit d'intérêts, les membres du comité exécutif ont chargé l'administration municipale de faire les vérifications qui s'imposent.

La conseillère Myriam Nadeau, qui a demandé le retrait de la résolution, a indiqué qu'il est de son devoir de s'assurer que « les propositions respectent les règles de l'art et de l'éthique ».

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, croit que le comité exécutif a agi avec prudence. « Ces choses-là ont des conséquences importantes pour les élus », a-t-il indiqué. « Vérifions et on verra si on peut encourager l'événement autrement. Il ne faut pas que M. Carrière se mette dans une situation de conflit ou d'apparence de conflit, c'est juste ça. »

On n'a rien contre l'événement. C'est juste une mesure de prudence.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Joint au téléphone, le principal intéréssé a soutenu avoir signalé sa relation personnelle au greffe et à l'administration municipale. M. Carrière dit comprendre la décision de l'exécutif et affirme qu'il n'y a aucun conflit d'intérêts dans ce dossier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine