Retour

Une première femme transgenre nommée par un grand parti au Canada

La Vancouvéroise Morgane Oger est devenue dimanche la première femme transgenre au pays à être nommée comme candidate d'un parti majeur à une élection. Elle tentera de décrocher la circonscription de Vancouver-False Creek avec le Nouveau Parti démocratique (NPD) lors des élections provinciales en 2017.

Mère célibataire de deux enfants, Morgane Oger est nouvelle dans la vie politique, mais elle possède une longue expérience d’activiste reconnue en Colombie-Britannique. Elle a également été bénévole lors de plusieurs scrutins municipaux, provinciaux et fédéraux.

« Si je remporte l’élection, je deviendrai la première personne transgenre dans l’histoire du Canada à être élue », a-t-elle déclaré à l’annonce de sa nomination dimanche.

Plus tôt cette année, une Winnipégoise transgenre concourant avec les libéraux, Shandi Strong, a été battue aux élections provinciales du Manitoba. Mais contrairement au NPD de Colombie-Britannique, le Parti libéral manitobain ne fait pas partie des gros joueurs de la province et n’a remporté que trois sièges aux dernières élections.

Rattraper le retard néodémocrate

« Maintenant que nous lançons officiellement la campagne, les choses sérieuses commencent. Nous avons un long chemin devant nous », a ajouté Morgane Oger, consciente que les néodémocrates, qui n’ont pas été au pouvoir à Victoria depuis 1996, ont un retard conséquent à rattraper.

« Je sais ce que cela signifie d’être marginalisé, ce qu’est la discrimination systémique de toutes les sortes de communautés […] La Colombie-Britannique est une province qui a besoin de quelqu’un capable de travailler pour tout le monde, sans distinction aucune », a-t-elle souligné.

La circonscription de Vancouver-False Creek est actuellement sous le giron libéral de Sam Sullivan. Les élections provinciales auront lieu le 9 mai 2017.

Plus d'articles