Retour

Une sénatrice veut que Charlottetown soit désignée berceau de la Confédération

Un comité sénatorial a approuvé jeudi un projet de loi d'initiative parlementaire « visant à reconnaître Charlottetown comme le berceau de la Confédération », même si l'Île-du-Prince-Édouard a été, en fait, la septième colonie britannique à se joindre à la fédération canadienne.

La marraine du projet de loi, la sénatrice indépendante de l'Île-du-Prince-Édouard Diane Griffin, a plaidé devant le Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles, jeudi, que si la fédération est effectivement née à la suite de plusieurs réunions et conférences, l'initiative a été officiellement lancée lors de la conférence de Charlottetown en 1864.

L'historien Ed MacDonald, de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, est venu dire que cette désignation revêt une importance particulière pour l'enseignement de l'histoire au pays, mais aussi pour le tourisme dans cette province. Selon lui, les gens sont étonnés d'apprendre que le Canada est né à la pointe d'une plume plutôt qu'à la pointe d'un fusil, comme ce fut souvent le cas dans l'histoire.

Le sénateur québécois Serge Joyal a par contre noté que d'autres rencontres ont été tenues au Québec et en Ontario avant l'adoption par Londres de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique en 1867. Il a aussi rappelé que l'Île-du-Prince-Édouard avait été, en fait, la septième colonie britannique à se joindre à la fédération canadienne, en 1873, neuf ans après la fameuse conférence de Charlottetown.

L'historien MacDonald a rétorqué que malgré cette ironie de l'histoire, Charlottetown a quand même accueilli la toute première conférence.

Le comité sénatorial a adopté le projet de loi de Mme Griffin et l'a renvoyé au Sénat. Le projet de loi d'initiative parlementaire doit remplacer une initiative similaire déposée aux Communes en mars 2016 par un député libéral de l'Île-du-Prince-Édouard, Wayne Easter.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine