Retour

Une session « charnière » pour Québec solidaire

Les deux co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, ont fait un bilan plutôt positif de la session qui vient de se terminer. Ils ont aussi écorché le Parti libéral à propos des compressions et du manque à gagner en éducation.

Manon Massé a qualifié la session de « charnière » pour le parti, à cause du départ de sa cofondatrice, Françoise David, et de l’arrivée de Gabriel Nadeau-Dubois, élu dans Gouin, circonscription que détenait Mme David.

La députée a aussi évoqué la « lutte citoyenne » pour conserver sa circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques sur la carte électorale. La réforme électorale avait fondu ce secteur de Montréal dans une autre circonscription, ce qui aurait pu avoir comme conséquence de miner la représentation de Québec solidaire dans une prochaine élection.

Le nouveau député Gabriel Nadeau Dubois a pour sa part résumé les constats qu’il a faits après deux semaines à l’Assemblée nationale.

Le député prend en exemple le manque de spécialistes en éducation. Il affirme que la CAQ et le Parti libéral ont une même vision de l'économie, puisqu'ils ont voté en faveur, hier, de l'Accord de libre-échange avec l'Union européenne.

Or, dit-il, « ce modèle de développement économique ne fonctionne pas ». « Les régions se vident, les inégalités augmentent, et les salaires de la classe moyenne stagnent. C'est ça, le bilan de l'économie de dirigeants que propose Philippe Couillard. »

Plus d'articles

Commentaires