Retour

Une unité de santé mentale spécialisée en péril à l'Î.-P.-É.

L'opposition officielle à l'Île-du-Prince-Édouard demande au gouvernement provincial de respecter son engagement de construire une unité de santé mentale spécialisée pour les jeunes à Charlottetown.

Un texte de Marc Babin

Le gouvernement Ghiz avait annoncé cet établissement de 12 lits à l'octobre 2014 et Wade MacLauchlan l'avait inclus dans ses promesses électorales.

Or, la province prévoit maintenant en faire un centre de traitement de jour. En octobre 2014, le ministre de la Santé de l'époque, Doug Currie, annonçait une réforme importante des soins de santé mentale à l'Île-du-Prince-Édouard et cet établissement faisait partie du projet.

Santé Île-du-Prince-Édouard indique maintenant que ce n'est plus dans les plans, pour des raisons financières. Le Conseil du trésor avait autorisé des crédits de 500 000 à 600 000 $, mais la somme s'est avérée insuffisante pour l'ampleur des travaux.

Verna Ryan, de Santé Île-du-Prince-Édouard, indique que l'initiative s'est transformée en un nouveau programme de traitement de jour en santé mentale pour les jeunes.

Les jeunes avec des besoins hospitaliers en santé mentale continueront d'aller à l'Hôpital Reine-Elizabeth, qui dispose de quatre lits pour eux. Le porte-parole du Parti progressiste-conservateur en matière de Santé, James Aylward, dit que le gouvernement s'est montré irresponsable dans ce dossier.

Il dit qu'il y a de grands besoins pour une unité de santé mentale pour les jeunes.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards