Retour

Une visite à Gaspé, entre deux voyages aux États-Unis, pour Philippe Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard est à Gaspé mercredi pour annoncer la candidature d'Alexandre Boulay dans la circonscription de Gaspé, avant de repartir vers les États-Unis en soirée d'où il arrivait il y a quelques heures à peine. Il en a profité pour faire un bilan de son gouvernement en matière de transport.

Le premier ministre s'est d'abord arrêté au Chantier Naval Forillon à Gaspé.

« La visite d'aujourd'hui m'a permis de bien comprendre l'endroit, la niche que [le Chantier Naval Forillon occupe] dans l'ensemble des chantiers navals québécois », précise-t-il.

M. Couillard a également abordé la progression économique en Gaspésie, qu'il attribue aux décisions de son gouvernement « de favoriser la cimenterie à Port-Daniel, favoriser l'éolien dans la région de Gaspé, soutenir le chantier naval, en Haute-Gaspésie également d'arriver avec plusieurs projets importants. Ça arrive parce qu'on veut le faire, parce qu'on veut soutenir la région. »

« La réalité des régions éloignées, je la connais très bien »

Le chef du parti libéral a défendu le bilan de son gouvernement en matière de transport. « On est en action sur tous ces dossiers-là. Pour parler du transport aérien régional, il y aura très bientôt le démarrage des programmes qui viennent du Sommet sur le transport aérien, notamment le programme d’infrastructure pour les aéroports régionaux. Je sais qu’il y a des projets spécifiques ici en Gaspésie pour améliorer la desserte aérienne. »

Il ajoute que « le train, faut le faire correctement, on ne peut pas le faire en claquant des doigts. On continue nos investissements, mais personne ne peut nier que [la structure du rail] est pas mal mieux en 2018 qu’elle était en 2014 . »

Plus tard, il se dirigera vers New Richmond où un souper est organisé en présence du candidat libéral de la circonscription de Bonaventure, Alexandre Boulay.

Plus d'articles