Retour

Valérie Plante fera de Benoit Dorais le président de son comité exécutif si elle est élue

La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, veut faire de Benoit Dorais, maire sortant de l'arrondissement du Sud-Ouest, son bras droit si elle est élue mairesse à l'issue des élections municipales de dimanche. Elle a annoncé mercredi, par communiqué, qu'il serait en effet le président de son comité exécutif.

L'annonce survient quelques jours après qu'un sondage CROP-Radio-Canada eut confirmé que la lutte est très serrée entre Mme Plante et le maire sortant de Montréal, Denis Coderre.

Le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest a rejoint en mai l’équipe de Projet Montréal alors qu'il était courtisé par les deux principaux partis municipaux. Denis Coderre a d'ailleurs soutenu que M. Dorais avait accepté de rejoindre les rangs de son équipe, mais qu'il avait changé de camp « à la dernière minute ».

Benoit Dorais, qui brigue un troisième mandat dans son arrondissement, a auparavant été élu sous la bannière de Vision Montréal en 2009, puis réélu en 2013 sous celle de Coalition Montréal. Il a ensuite siégé à titre d'indépendant de décembre 2016 à mai 2017.

M. Dorais a également été nommé président du conseil d’agglomération en janvier 2016, mais il a perdu cette responsabilité lorsqu'il a prêté allégeance à Projet Montréal.

Il a par ailleurs été responsable des questions d'habitation au sein du comité exécutif de la Ville et il a présenté un projet de lien cyclable dans le secteur de l'échangeur Turcot, faisant de lui un candidat intéressant pour l'équipe de Valérie Plante. Le parti mise notamment sur des politiques en matière de transport collectif et d'habitation pour déloger Denis Coderre de la mairie.

Nouvel appui pour Plante

Le chef du restaurant Joe Beef, David McMillan – dont l'établissement se trouve dans l'arrondissement du Sud-Ouest –, s'est réjoui de cette annonce et a donné son appui à Valérie Plante.

« Nous avons besoin de quelqu’un centré sur les besoins des citoyens et plus soucieux des dépenses publiques », a-t-il dit par voie de communiqué, ajoutant être certain que Valérie Plante et Benoit Dorais feront une « équipe formidable ».

M. McMillan a fait cette déclaration alors qu'il participait à l'annonce d'un programme d'agriculture urbaine de Projet Montréal dans le Sud-Ouest, auquel son restaurant participera.

Ne pas « plateauïser »

La chef de Projet Montréal semble vouloir renforcer son message de ne pas vouloir « plateauïser » la métropole en choisissant le maire sortant de l'arrondissement du Sud-Ouest. Dans une entrevue récente avec Patrice Roy au Téléjournal Grand Montréal, Valérie Plante a soutenu qu'elle comptait respecter « les particularités de chaque arrondissement » et ne pas imposer à toute l'île de Montréal les mesures d'apaisement de la circulation mises en place dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Son rival a soutenu que la chef de Projet Montréal évitait de faire des apparitions publiques avec le maire du Plateau, Luc Ferrandez, lui aussi de Projet Montréal, ce dont s’est défendue la candidate. Denis Coderre a également fait allusion plusieurs fois à une « administration Ferrandez-Plante » pour qualifier le programme politique de la chef de Projet Montréal.

Denis Coderre a déjà eu une prise de bec sur les réseaux sociaux avec Benoit Dorais à propos du réaménagement de la rue Rose-de-Lima, dans le Sud-Ouest. Celle-ci doit devenir en partie un sens unique. Faisant allusion aux mesures d'apaisement de la circulation, Denis Coderre a déclaré que l'arrondissement du Sud-Ouest ne devrait pas « souffrir du syndrome du Plateau-Mont-Royal ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine