Retour

Vente de billets : la nouvelle loi en vigueur le 1er juillet

À partir du 1er juillet, le prix de vente affiché des billets de spectacles et d'événements sportifs en Ontario devra inclure tous les frais et taxes. Par ailleurs, sur les sites de revente, le prix demandé ne pourra pas dépasser de plus de 50 % la valeur nominale du billet.

Le projet de loi à cet effet avait été adopté l’an dernier, mais l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation ne se fera que cet été, a appris Radio-Canada.

La nouvelle réglementation promet aussi de bannir les logiciels d’achat automatisé de billets, appelés « bots » en anglais.

D’ici son entrée en vigueur le 1er juillet, la province poursuit ses consultations relativement à la nouvelle loi.

Critiques

Nombre d’observateurs se demandent toutefois comment l’Ontario pourra arriver à interdire les « bots » dans le contexte d’un marché international de la revente des billets.

Par ailleurs, les gros joueurs de l’industrie comme StubHub et Ticketmaster affirment que l’imposition d’un plafond en matière de prix de revente incitera les acheteurs à se tourner vers d’autres sites qui ne les protègent pas contre la fraude.

Le gouvernement ontarien n’a pas indiqué si le nouveau plafond quant au prix de revente des billets serait appliqué rétroactivement, par exemple, pour des billets pour des concerts en août qui sont déjà affichés sur des sites comme StubHub.

L'exemple du Québec

Au Québec, le prix de vente des billets doit déjà inclure tous les frais et taxes.

Par ailleurs, la loi provinciale interdit la revente d’un billet à un prix supérieur à sa valeur nominale. Toutefois, cette portion de la réglementation n'est pas toujours respectée.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards