Retour

Vers un vote pendant les vacances à Saint-Boniface?

Si le gouvernement de Brian Pallister ne déclenche pas l'élection partielle de Saint-Boniface dans les dix prochains jours, cela signifie que le vote se déroulera en plein été, en juillet ou en août. Les élections d'été sont inhabituelles en politique provinciale au Manitoba, et selon le politologue Raymond Hébert, elles pourraient être à l'avantage du parti au pouvoir.

Un texte de Gavin Boutroy

« C’est certain qu’il y a beaucoup moins d’intérêt chez la population pour des élections en été. Les gens voyagent, les gens sont en vacances, donc ils portent moins attention à la politique », affirme le politologue de l’Université de Saint-Boniface, Raymond Hébert.

Depuis 1983, les élections provinciales au Manitoba doivent se tenir un mardi, et dans le cas d'une élection partielle, la campagne électorale doit être déclenchée de 28 à 34 jours avant le jour du vote. Pour tenir une élection le 25 juin, le dernier mardi avant juillet, le gouvernement provincial devrait donc déclencher la campagne électorale au plus tard le 28 mai.

« Et il faut dire que déjà, aux élections partielles, le taux de participation de l’électorat est beaucoup moins élevé que dans une élection générale », ajoute Raymond Hébert.

Chez Élections Manitoba, la gestionnaire des communications et des renseignements au public, Alison Mitchell, rappelle qu’il y a toutes sortes de facteurs, dont la température et des catastrophes naturelles, qui peuvent avoir un effet sur le taux de participation à une élection.

C’est pour ça, précise-t-elle, qu'Élections Manitoba informe les citoyens sur toutes les façons de voter, dont le scrutin par anticipation et le vote comme électeur absent. Mme Mitchell note que ces mesures pourraient permettre aux vacanciers de voter.

On vote rarement en été

Il n’y a pas eu d’élection générale provinciale en juillet ou en août depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, selon Élections Manitoba.

Il faut aussi noter que désormais, la loi exige que les élections générales provinciales soient tenues à date fixe, soit le premier mardi d'octobre.

Et les élections partielles?

Acune élection partielle n'a eu lieu en juillet ou en août depuis au moins 1974 (Élections Manitoba n’était pas en mesure d’effectuer la vérification de données antérieures avant la publication de cet article).

Un avantage pour le gouvernement?

« La question, je pense, c’est pourquoi le gouvernement tarde à déclencher l'élection. À mon avis, c’est probablement parce qu’il fait ses propres calculs à savoir, est-ce que le parti est prêt à monter une campagne, est-ce que le candidat [...] est prêt à mener la lutte? », lance Raymond Hébert.

« Évidemment, les calculs sont les mêmes pour tous les partis et on peut être certains que tous les partis sont déjà en train de s’organiser activement, indépendamment de la date », poursuit-il.

Ce que confirme du moins le candidat du Parti libéral du Manitoba, Dougald Lamont. Il affirme aller frapper sur des portes à Saint-Boniface plusieurs soirs par semaine.

Raymond Hébert prévoit une course à trois, voire quatre candidats.

M. Lamont, la candidate du Parti vert Françoise Therrien Vrignon, et Blandine Tona du Nouveau Parti démocratique, sont tous dans la course pour remporter les élections partielles dans la circonscription de Saint-Boniface. Mamadou Ka a indiqué son intention de briguer la candidature du Parti progressiste-conservateur.

Radio-Canada a tenté sans succès de joindre les candidates du NPD et du Parti vert, ainsi que Mamadou Ka.

La partielle de Saint-Boniface doit être tenue au plus tard le 28 août. Selon Élections Manitoba, le dernier jour où l’élection pourrait être déclenchée est le 31 juillet.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine