Retour

Visite de Justin Trudeau à Washington : qui suscite tout cet énervement?

Fraîchement débarqués de l'avion à la base militaire Andrews en banlieue de Washington, Justin Trudeau et sa petite famille ont aussitôt vu leur photo, avec les drapeaux canadiens et américains en arrière-plan, envahir les médias sociaux, dont Twitter. Mais si le couple Trudeau, Justin et Sophie, a subjugué les internautes, le petit Hadrien, l'adorable bambin de 2 ans aux boucles blondes, a eu encore plus d'effet que son premier ministre de père.

Un texte de Manon Globensky

Une fois arrivés au centre de la capitale américaine, à un jet de pierre de la Maison-Blanche, devant Blair House, où la famille et une partie de l'entourage logent, nombreux sont les badauds attroupés, sans compter les photographes.

Un policier de Washington, un grand gaillard noir fier de porter l'uniforme, demande qui est attendu. Quand il se fait répondre qu'il s'agit du premier ministre canadien, son regard est incrédule. On a beau être dans la Mecque de la politique, pour lui, seule une vedette d'Hollywood aurait pu causer un tel attroupement.

En soirée, à la magnifique Renwick Gallery, où l'organisme Canada 2020 et le Center for American Progress sont l'hôte d'une réception en l'honneur du premier ministre, au moins une personne sur quatre attend avec impatience l'arrivée de... The Weeknd! Le rappeur torontois gagnant de deux Grammy est né au Canada de parents éthiopiens, avant de faire carrière aux États-Unis.

Peut-être sa présence a-t-elle inspiré le premier ministre qui, dans son court discours, a de façon très lyrique fait l'éloge d'un monde nouveau où la question de l'identité est plus fluide et où il a déclaré que, pour comprendre quelle est notre place, il faut se fier plus aux valeurs qu'on a en commun avec son voisin qu'aux religions, histoires et langues qui définissaient les communautés avant.

Pendant la réception mercredi soir, un des Américains présents s'est demandé si cette visite officielle qu'effectue M. Trudeau, avec tous ces flonflons, ce cérémonial et cette grande visibilité, n'est pas plutôt due aux 10 années de gouvernement Harper qu'à l'arrivée d'un jeune premier ministre fringant et progressif.

D'où la question de départ, qui suscite tout cet énervement ?

Aujourd'hui, à la Maison-Blanche, il n'y aura pas de doute, Justin Trudeau sera le centre d'attention (quoique l'on n'est pas à l'abri d'une risette d'Hadrien!)

Plusieurs annonces prévues

Le couple Trudeau est attendu à 9 h à la Maison-Blanche. Pendant que Barack Obama et Justin Trudeau se rencontreront avec des collaborateurs, puis en tête-à-tête, Sophie Grégoire-Trudeau sera l'invitée de la première dame, Michelle Obama, pour un événement qui mettra en valeur son initiative Let Girls Learn pour l'éducation des filles dans le monde.

En conférence de presse vers 11 h 45, le président Obama et le premier ministre Trudeau devraient annoncer des initiatives pour protéger le climat dans l'Arctique. Le Canada devrait également annoncer qu'il s'engage à réduire de 40 % les émissions de méthane du secteur gazier et pétrolier d'ici 2025, et les deux pays présenteront d'autres mesures pour rendre le passage de la frontière plus facile, dont probablement la concrétisation législative du prédédouanement pour les cargaisons commerciales. Dans le dossier du bois d'œuvre, des responsables du dossier pour les deux pays pourraient être nommés, mais il se peut aussi qu'il n'en soit pas du tout fait mention.

Le couple Trudeau est ensuite convié à un lunch au département d'État, sous les auspices de John Kerry.

Puis, le premier ministre se rendra au Capitole pour y rencontrer les leaders républicain et démocrate du Sénat, Mitch McConnell et Harry Reid, et la leader de la minorité démocrate à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

En fin de journée, ce sera le grand dîner officiel à la Maison-Blanche où les Obama serviront à quelque 200 invités, dont une vingtaine de membres de la délégation canadienne, une casserole de flétan aux asperges et chanterelles accompagnée d'un beurre aux fines herbes du jardin de la Maison-Blanche, une salade composée, de l'agneau du Colorado arrosé de whisky canadien et comme dessert, un gâteau aux pacanes du Texas et au sirop d'érable de la Nouvelle-Angleterre.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine