Retour

Volte-face de Doug Ford au sujet de la construction dans une zone protégée

Le chef conservateur ontarien Doug Ford change d'idée au sujet de la construction domiciliaire dans ce qu'on appelle la « ceinture de verdure ».

Dans une vidéo diffusée lundi, le chef conservateur se disait prêt à vendre à des promoteurs immobiliers une grande partie de cette aire protégée, qui comprend des terres agricoles, dans la grande région de Toronto et de Hamilton.

M. Ford y voyait une façon de favoriser la construction résidentielle et de faciliter l’accès à la propriété.

L’idée a suscité des réactions d’opposition.

« La population s’est prononcée », peut-on lire dans une déclaration écrite de M. Ford publiée mardi. « Je vais écouter la population. Elle ne veut pas que je touche à la ceinture verte, alors nous n’y toucherons pas. C’est aussi simple que cela. »

Une promesse à ce sujet sera d’ailleurs intégrée au programme électoral des progressistes-conservateurs : « Augmenter l’offre de logements à prix abordable dans la grande région de Toronto tout en protégeant la ceinture de verdure ».

Plus d'articles