Retour

Vote pour choisir le chef du PQ : finies les nouvelles adhésions

Il est maintenant trop tard pour devenir membre du Parti québécois dans le but de prendre part au vote pour choisir le prochain chef. Les intéressés avaient jusqu'à 17 h mercredi pour adhérer au parti et pour pouvoir voter entre le 5 et 7 octobre.

Un texte de Mathieu Dion

Début juillet, au lendemain de la présentation officielle des candidats en lice à la succession de Pierre Karl Péladeau, le PQ regroupait environ 70 000 membres.

Depuis, les candidats disent avoir convaincu des milliers de personnes d'adhérer au parti; 8000 citoyens auraient acheté leur carte de membre (toujours au coût de 5 $ depuis la création du parti).

Notons toutefois que les membres dont la carte est expirée depuis moins de 365 jours ont jusqu'au 26 septembre pour la renouveler, ce qui fera varier d'ici là le nombre total de militants en règle pour le vote.

Quel impact a l'actuelle course à la direction du Parti québécois sur le nombre de membres? Un impact « notable », ajoute M. Archambault.

Moments forts, membres en hausse

Nous avons donc tenté de dresser un portrait du nombre de membres au sein de l'organisation depuis sa fondation en 1968. Les chiffres que nous avons obtenus demeurent approximatifs, puisque le Parti québécois n'était pas en mesure de nous fournir ceux antérieurs à 2011. Pour les compléter, nous nous sommes tournés vers les archives de Radio-Canada et de La Presse.

Les dates choisies correspondent pour la plupart à des moments importants du parti :

  • 1982 : 292 888, c'est aussi le nombre de questionnaires envoyés aux membres du PQ lors d'un sondage postal connu sous le nom de « Renérendum »;
  • 1985 : 160 342 membres en règle avaient le droit de vote lorsque Pierre Marc Johnson a été nommé à la direction du PQ;
  • 1988 : à son arrivée à la tête du PQ, Jacques Parizeau hérite d'une organisation mal en point avec seulement 15 000 membres;
  • 1995 : le PQ comptait quelque 220 000 membres après le référendum sur l'indépendance du Québec;
  • 2005 : lorsque André Boisclair est élu chef du parti, le PQ comptait environ 140 000 membres;
  • 2015 : un peu plus de 70 000 membres en règle étaient habilités à participer au vote ayant conduit Pierre Karl Péladeau à la tête du PQ.

Une décennie difficile

Certes, les temps ont changé depuis l'époque de René Lévesque. Ces dernières années particulièrement, une baisse importante du nombre de membres a pu être observée. L'arrivée de Québec solidaire il y a 10 ans puis d'Option nationale il y a 5 ans ont notamment eu des impacts sur le nombre de membres du parti.

« Au moment de la création de Québec solidaire et d'Option nationale, il n'est pas interdit de penser que des gens du Parti québécois sont allés là-bas, admet Raymond Archambault. Mais il n'y a pas de statistiques là-dessus et je ne crois pas qu'il y ait un mouvement actuellement. »

Cela dit, au dire des plus récents chiffres, l'actuelle course à la direction du Parti québécois semble susciter plus d'intérêt que l'année dernière. Le PQ demeure par ailleurs le parti politique ayant le plus de membres au Québec et celui qui obtient le plus de dons des citoyens. En comparaison, le Parti libéral du Québec comptait bon an mal an environ 45 000 membres ces dernières années.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine