Retour

Wildlands League dit avoir soumis un plan pour protéger le caribou boréal, il y a cinq ans

Ce plan a été développé en collaboration avec des Premières Nations, des municipalités et l'entreprise forestière Tembec, notamment.

Il a été soumis au ministère des Richesses Naturelles et des Forêts en 2012, indique la porte-parole de Wildlands League, Anna Baggio.

L'objectif de ce plan était de protéger l'habitat du caribou forestier tout en continuant d'alimenter l'industrie des pâtes et papiers dans le Nord-Est de l'Ontario.

Wildlands League est l'aile ontarienne de la Société pour la nature et les parcs du Canada, un organisme à but non lucratif. L'organisme dit être encore en train d'attendre le feu vert de la province pour la mise en oeuvre de ce plan.

« Nous leur avons dit : nous vous offrons une solution potentielle qui est très bien, pourquoi ne pas travailler avec nous pour que cela devienne réalité ? », raconte Anna Baggio.

Un rapport du gouvernement fédéral, déposé mardi, indique que la population du caribou boréal continue son déclin, cinq ans après le dépôt d'une stratégie pour le rétablissement de ces populations.

Wildlands League dit également avoir été contacté par l'entreprise forestière québécoise Tembec il y a dix ans déjà.

« [Ils nous ont dit] : nous savons que le caribou est une espèce protégée et en déclin. Nous savons que cela doit être une priorité pour nous. Que pouvons-nous faire ensemble pour essayer de régler ce problème? », souligne Mme Baggio.

CBC News a tenté de rejoindre le ministère des Ressources naturelles, mais celui-ci n'avait pas répondu au moment de la publication de l'article.

Plus d'articles

Commentaires