Retour

Yukon : un candidat conservateur menotte une citoyenne découpant ses affiches de campagne

Une résidente de Whitehorse affirme avoir été arrêtée et menottée par le candidat conservateur Ryan Leef pour avoir vandalisé ses affiches le 27 août dernier.

Dans une lettre à l'éditeur du journal Yukon News, Carrie Boles admet avoir découpé le centre d'environ six affiches du candidat sur la route Kondike Nord.

Vers 23 h, raconte-t-elle, deux hommes ont fait irruption de derrière un buisson en lançant : « Arrestation citoyenne! Arrestation citoyenne! » Ryan Leef, qu'elle a reconnu plus tard, était vêtu de vêtements de camouflage, et celui qu'elle croit être son gérant de campagne, Darren Parsons, habillé de noir.

Le candidat l'aurait alors plaquée au sol en lui saisissant le bras et en lui mettant des menottes, avant de téléphoner à la police. L'autre homme filmait la scène. La police l'aurait laissée partir avec un avertissement.

Carrie Boles affirme regretter ses agissements, bien qu'il s'agissait d'un deuxième épisode de vandalisme. Elle affirme ne pas avoir réalisé qu'il s'agissait d'un acte criminel.

Ryan Leef se défend

Le candidat conservateur affirme qu'il n'attendait pas dans les buissons qu'un vandale se présente le soir de l'incident.

Dans une entrevue à CBC, Ryan Leef explique qu'il patrouillait dans le secteur dans le but de remplacer des affiches qui avaient déjà été endommagées.

Le candidat a procédé, dit-il, en toute légalité à une arrestation citoyenne avant de contacter les policiers. Il rappelle avoir 20 ans d'expérience en tant qu'agent de la force publique.

Ryan Leef réfute toutefois l'avoir plaqué au sol, mais admet l'avoir menotté, un accessoire qu'il portait sur lui. Quant au camouflage, il s'agit, précise-t-il, de vêtements qu'il porte régulièrement en tant qu'amateur de plein air et de chasse.

Plus d'articles

Commentaires