Retour

614 conducteurs contraints d'utiliser un antidémarreur éthylométrique en Abitibi-Témiscamingue

Au mois de mai dernier, 614 conducteurs avaient un antidémarreur éthylométrique dans leur voiture en Abitibi-Témiscamingue. Selon des données obtenues par Le Quotidien, plus de 19 000 conducteurs au Québec avaient ce type d'appareil dans leur véhicule.

Avec les informations de Sandra Ataman

L'antidémarreur empêche la voiture de démarrer dès que l'appareil détecte la présence de l'alcool dans l'organisme du conducteur. L'alcool est l'une des principales causes de décès sur les routes au Québec avec la vitesse et la distraction.

« Au début, quand on a commencé à avoir un programme d'antidémarrage et un paquet de sanctions pour encadrer l'alcool au volant, on parlait fin des années 70, début 80, on parlait de 800 morts par année au Québec causées par l'alcool au volant. Dans les dernières années, si on regarde la moyenne des trois ou quatre dernières années, on est à peu près à 145 morts. Comme on a réussi à améliorer l'ensemble du bilan routier, et on réussi à faire des gains sur l'alcool, et bien on a moins de morts et moins de blessés en lien avec l'alcool, même si l'alcool demeure une cause importance », note Gino Desrosiers, porte-parole pour la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Plus d'articles

Commentaires