Retour

À 93 ans, le « violoneux » Edgar Plourde lance son deuxième album

À 93 ans, le « violoneux » Edgar Plourde, de Macamic, lance son deuxième album de musique folklorique. Le lancement du disque a été réalisé à l'occasion des fêtes du 100e anniversaire de la municipalité.

Un album plus accompli

L'Héritage 2 comporte 16 chansons de musique folklorique et traditionnelle, dont plusieurs reels et valses. Comparativement à son premier album, lancé en 2014, celui-ci est plus complet. Le « violoneux » s'est entouré de deux musiciens, dont le responsable de l'enregistrement de l'album, Gilles Parent, qui a ajouté sa touche à la guitare, la mandoline et aux percussions.

À l'oreille

M. Plourde a commencé à jouer à l'âge de 15 ans. Comme plusieurs « violoneux » de son époque, il n'a pas eu le luxe de prendre des cours de musique. Il a plutôt appris à l'oreille. « Ce sont des reels qui sont connus par exemple. Dans le temps, on n'avait pas de cassettes. Moi, j'ai appris ça à l'oreille des gens qui jouaient », se souvient-il. D'ailleurs, le tout premier morceau qu'il a appris était Votre petit chien madame, un air bien connu.

Le violon, un remè de conre la maladie

Cependant, il a cessé de jouer pendant un certain, mais a dépoussiéré son violon une fois rendu à la retraite. Ainsi, la musique lui a peut-être donné une deuxième vie. « Je suis tombé malade. J'ai eu le cancer des ganglions. J'ai dû aller à l'hôpital, comme de raison. J'ai eu des bons médecins. Ils m'ont soigné, ils sont venus à bout de guérir ça. Ensuite, j'ai eu trois pneumonies de file! Mais j'ai eu des bons médecins et j'ai passé au travers, dit-il. C'est grâce à ma musique, parce que j'aimais ça. Je me disais : "Ça va y aller! Inquiète-toi pas de ça, je vais continuer!" »

Bien qu'il habite aujourd'hui à La Sarre, Edgar Plourde remettra 5 $ au Comité du 100e de Macamic pour chaque exemplaire vendu de son album L'Héritage 2.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine