Retour

À quoi s'attendre de la nouvelle mairesse de Rouyn-Noranda ?

La femme d'affaires Diane Dallaire a remporté dimanche soir la course à la mairie de Rouyn-Noranda, devenant ainsi la première mairesse de la Ville. Celle qui prônait un renouveau au sein de l'administration municipale tout au long de sa campagne devra désormais piloter plusieurs dossiers importants, dont le projet minier Horne 5 de Ressources Falco et l'agrandissement de l'aérogare de Rouyn-Noranda.

Un texte d'Angie Landry

En récoltant plus de 44 % des votes, la nouvelle mairesse Diane Dallaire a devancé ses deux plus proches poursuivants, soit Mario Provencher, maire sortant, et Philippe Marquis, qui ont reçu pour leur part 28 % et 27 % des suffrages.

Selon Diane Dallaire, c’est la volonté de changement qui a motivé les électeurs.« C’est avec vraiment beaucoup d’émotion que les gens m’ont fait confiance. C’est une grande fierté. Je suis contente et heureuse. J’avais senti un vent de changement. Au fur à mesure que je rencontrais les gens pendant la campagne, j’ai bien vu que c’était palpable ce besoin de changement là », a déclaré la mairesse élue.

ÉconomiePendant sa campagne, Diane Dallaire a pris l'engagement de mettre en place un comité aviseur composé de gens d'affaires pour attaquer le problème de main-d’œuvre que crééra le projet minier Horne 5, qui devrait créer 800 emplois pendant la construction puis 500 emplois directs pendant les 15 ans de durée de vie de la mine.

Elle en a d’ailleurs fait mention lors du débat des candidats à la mairie de Rouyn-Noranda diffusé sur les ondes de l’émission Des matins en or, jeudi dernier.

« Ça va mettre une énorme pression au niveau de la main-d'oeuvre, du logement, des terrains, de nos routes, de l'eau potable, des égouts, de tous les services publics, énumère-t-elle. Je pense que la Ville doit s'assurer du bon développement sur son territoire. C'est primordial. On parle de logement et on parle de ruralité. Je pense qu'on peut penser aussi développement de terrains et d'amener des gens en ruralité. »

Diane Dallaire souhaite par ailleurs relancer le projet commercial Senator, lourdement critiqué au courant des dernières années.

Elle a aussi pris l'engagement de réduire la lourdeur administrative municipale afin de faire avancer les projets d'infrastructures, tant domiciliaires que corporatifs.

En mode « écoute »

Lors du lancement de sa campagne, la nouvelle mairesse Diane Dallaire avait évoqué ce désir de revoir dans son ensemble les processus communicationnels au niveau de l’administration municipale, mais aussi avec les citoyens.

Une piscine dans un premier mandatVers la fin de sa campagne, Diane Dallaire a annoncé sur son compte Facebook qu’elle s’engageait à réaliser un projet de piscine publique flottante au lac Osisko dans un premier mandat à la tête de la municipalité.Elle estime que cette initiative permettrait de valoriser le secteur et attirer des touristes.

La nouvelle mairesse souhaite d’abord réaliser une étude de faisabilité dès la première année de son mandat.« Le projet n'est pas en analyse de coûts, on s'entend qu'il y a plein de villes au Québec qui ont des piscines extérieures publiques, pourquoi à Rouyn-Noranda on n'en aurait pas? », avait-elle expliqué.Diane Dallaire fait référence, entre autres, à un projet d'environ 200 000 $ de l'entreprise Candock, élaboré pour la Ville de Magog et qui n’a pas été réalisé.

Faire rayonner par la culture

En ce qui concerne le développement culturel local, la mairesse Diane Dallaire a souligné au cours des dernières semaines de la campagne l'importance de la culture pour le rayonnement de la région, mais aussi pour le développement économique.

« J'ai dit que je voulais promouvoir les échanges et les partenariats entre les organismes culturels, que je voulais continuer de soutenir les festivals et les organismes parce que la culture, c'est ce qui nous reste quand on a tout oublié. C'est vraiment ce qui reste à une communauté, une société. Il ne faut jamais cesser de la soutenir. Bien sûr, dans tous mes engagements, je vise la consultation et la participation citoyenne », dit-elle.

Diane Dallaire mentionne qu'il faudra s'asseoir avec les représentants du milieu pour s'assurer de travailler dans la bonne direction.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine