Retour

A Tribe Called Red et « Desjardins, on l'aime-tu! » au 15e FME de l'Abitibi-Témiscamingue

Marquer les esprits, c'est la mission que s'est donnée l'équipe du Festival de musique émergente de l'Abitibi-Témiscamingue (FMEAT) cette année. A Tribe Called Red et la troupe de l'album hommage à Richard Desjardins seront notamment de la fête imaginée à l'occasion de cette édition 15e anniversaire et articulée autour du rapprochement des peuples qui aura lieu du 31 août au 3 septembre.

Il faudra attendre le 11 juillet pour connaître la programmation complète du 15e FME. Fidèle à son habitude, l'organisation distille cependant peu à peu une partie des 70 artistes qui se produiront à Rouyn-Noranda lors de la longue fin de semaine de la fête du Travail.

Soirée d'ouverture hybride et dansante sur la 7e

On sait déjà que la soirée d'ouverture sera dansante avec le mélange unique de musique autochtone et électronique proposé par A Tribe Called Red. Le groupe d'Ottawa partagera la scène de la 7e Rue avec l'énergique auteur-compositeur-interprète originaire de la République démocratique du Congo, Pierre Kwenders, et la musique « poético-pop électro rock » de la comédienne d'origine marocaine Nadia Essadiqi, aussi connue sous le nom de scène La Bronze. Bref, les festivaliers auront droit à un spectacle hybride et dansant qui donnera le ton aux festivités.

Hommage à Desjardins au Lac Kiwanis

La scène flottante qui nous avait donné le spectacle magique de Jean-Pierre Ferland au bord d'un lac Kiwanis couchant lors de la 10e édition du FME sera aussi de retour cette année pour accueillir un grand concert de clôture gratuit. Les interprètes du disque hommage à Richard Desjardins, paru ce printemps sous l'étiquette rouynorandienne 117 Records, y échangeront les tours de chant lors de cette occasion unique de goûter au spectacle « Desjardins, on l'aime-tu! », qui sera notamment présenté aux Francofolies dans quelques semaines.

Place au rapprochement entre les peuples

On savait déjà que le FME travaillait dans les coulisses avec l'équipe du pow-wow de Pikogan. On commence maintenant à voir mûrir les fruits de ce dialogue articulé autour du rapprochement des peuples et initié sous l'égide de la démarche CULTURAT et de Tourisme Abitibi-Témiscamingue.

On a d'abord vu apparaître sur le bord de la rivière Harricana les lettres géantes lumineuses invitant au pow-wow de Pikogan. Elles ont été fabriquées par l'équipe du FME, qui promet d'ailleurs d'autres éléments scénographiques lors de cette fête traditionnelle dédiée à la musique traditionnelle et à la danse qui aura lieu les 10 et 11 juin.On apprend aussi que ce dialogue donnera naissance, avec l'appui de Patrimoine Canada et du Fonds Canada 150, à un autre spectacle gratuit sur les berges du lac Osisko, où des artistes performeront autour d'une grande installation artistique... avec de la musique, bien entendu!

Les passeports seront en vente dès le mercredi 7 juin. Les détenteurs de passeports de luxe auront accès à une zone VIP lors du spectacle de clôture. Les festivaliers pourront aussi se procurer des billets individuels à partir du mardi 11 juillet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine