Retour

Absolution sous condition pour le chef de la communauté de Winneway

Au Témiscamingue, deux membres du conseil de bande de la communauté Long Point First Nation de Winneway ont reçu mardi leur sentence au palais de justice de Ville-Marie. Plusieurs accusations pesaient contre le chef de la communauté Derek Mathias et la conseillère Nathalie Mathias en lien avec une émeute survenue le 4 septembre 2012 à Winneway.

Avec les informations de Tanya NeveuLes faits se sont déroulés le 4 septembre 2012 à Winneway alors qu'une émeute s'était transformée en véritable bras de fer entre une dizaine de citoyens de la communauté et les forces policières.

Absolution sous condition

Derek Mathias, 42 ans, était accusé d'avoir pris part à une émeute, de voie de fait sur des agents de la paix et d'entrave aux agents de la paix dans l'exécution de leur fonction.Le juge a parlé d'un homme sans antécédent judiciaire et dévoué à sa communauté.Il lui a accordé l'absolution sous condition. Le chef de la communauté de Long Point First Nation n'aura donc pas de casier judiciaire, mais doit cependant verser une caution de 750 dollars au comité Sports et Loisirs de Winneway.Élément déclencheurLa conseillère Nathalie Mathias était accusée pour sa part de 10 chefs d'accusation dans cette histoire. Elle a notamment mordu et craché au visage d'une policière. Nathalie Mathias a d'ailleurs été citée comme étant l'élément déclencheur de l'émeute de 2012. Le juge lui a accordé une sentence de 6 mois de détention avec sursis à domicile et 50 heures de travaux communautaires.Derek et Nathalie Mathias ont été élus en octobre 2016 au conseil de bande de leur communauté. Ils ont dit être soulagés de leur sentence et souhaitent demeurer en poste.

Plus d'articles