Retour

Accueil d'étudiants internationaux : les clés de la réussite

Avec la rentrée scolaire qui frappe à nos portes, les institutions d'enseignement se soucient de l'accueil qu'elles réserveront aux étudiants, particulièrement à ceux qui sont venus de loin.

Le Cégep lançait d'ailleurs le bal aujourd'hui, avec une journée d'accueil commune aux trois campus, à Rouyn-Noranda.

« On était bons en recrutement, maintenant il faut les accueillir correctement, explique le directeur général du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Blais, qui précise que c'est d'ailleurs la première fois que l'institution accueille des étudiants internationaux en Technique d'intervention en délinquance au campus d'Amos. Il faut aussi les intégrer, donc on a beaucoup de partenaires sur tout le territoire pour pouvoir s'assurer que la communauté va pouvoir les accueillir aussi - c'est vrai à Rouyn, mais c'est aussi vrai à Val-d'Or, c'est aussi vrai à Amos. C'est ce qui fait le gage d'une plus grande intégration et oui, pour plusieurs, initialement, ils souhaitent retourner dans leur pays, mais qui sait, peut-être qu'ils demeureront en Abitibi-Témiscamingue et ce sera donc vraiment une richesse additionnelle pour toute notre communauté. »

Un accueil apprécié

Les étudiants étrangers ont pu en apprendre davantage sur les services offerts par le Cégep et par la communauté, en plus de tisser des liens entre eux. 

Maëlys Robert, de l'Île de La Réunion, croit qu'il s'agit d'une belle introduction pour son séjour. « Depuis mon arrivée, je constate que l'accueil est vraiment chaleureux, dit-elle. C'est super, tout le monde est super accueillant, c'est vraiment parfait. J'ai hâte de commencer. »

Son collègue de la Guadeloupe, Yogi De Laforce, qui fait aussi partie de 25 étudiants internationaux qu'accueille le Cégep cette année, envisage même déjà de rester en Abitibi-Témiscamingue. « J'ai hâte que les cours commencent pour pouvoir partager mon opinion et aussi ma culture, dit-il. Pour le moment je pense vraiment rester au Québec, pour y vivre, devenir Canadien. Cependant, plusieurs personnes m'ont dit : ''Attends le froid pour vraiment décider!'' Mais les premiers jours que j'ai passés ici, je trouve ça vraiment magnifique. C'est comme mon rêve de vie quotidien. »

Accueil dans la communauté

Pour faciliter l'intégration, Valorisation Abitibi-Témiscamingue (VAT) participe d'ailleurs à l'accueil des étudiants. L'organisation qui travaille depuis plus de cinq ans à l'accueil de nouveaux arrivants dans la région, tient cette année un mois des nouveaux arrivants plutôt qu'une semaine comme elle avait l'habitude de le faire.

« L'Abitibi-Témiscamingue bénéficie de l'aide de bénévoles [au sein] des comités d'accueil de nouveaux arrivants un peu partout sur le territoire, explique l'agent de développement de VAT, Michel Desfossés. Ce sont ces gens-là qui s'investissent [et même] dans certains cas, parrainent un nouvel arrivant et l'accompagne dans ses démarches d'établissement, l'accompagne dans le processus social ou le processus d'insertion auprès des gouvernements municipaux et autres. [...] C'est peut-être une de nos forces. »

Écoutez la table ronde sur l'accueil d'étudiants internationaux au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et à l'UQATdiffusée au Radio-Magazine :

Plus d'articles

Commentaires