Retour

Accusations concernant les alertes à la bombe: les écoles de l'Abitibi-Témiscamingue soulagées

Le directeur général de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda Yves Bédard est heureux du dénouement dans le dossier des alertes à la bombe dans les écoles du Québec. Il déplore cependant que des adolescents soient concernés à la suite des arrestations.

À Rouyn-Noranda, six établissements ont reçu, mardi, une lettre concernant une alerte à la bombe.

« C'est un grand soulagement, parce c'est une semaine difficile, des décisions très difficiles à prendre, mais qui ont toujours été prises en collaboration avec la Sûreté du Québec, avec leurs précieux conseils », indique Yves Bédard, directeur général de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda. 

Rappelons que mardi, trois écoles avaient été évacuées en Abitibi-Témiscamingue dans le secteur de la Vallée-de-l'Or à la suite de menaces reçues par courriel. La Commission scolaire de Rouyn-Noranda avait, quant à elle, décidé de maintenir ses établissements ouverts malgré l'alerte à la bombe dans cinq établissements. Au total, une quarantaine d'établissements scolaires ont été visés par des menaces au Québec et dans l'est de l'Ontario.

Plus d'articles

Commentaires