Retour

Accusé du meurtre de Marie-Eve Charron, Lévis Landry subira un procès

Au terme d'une enquête préliminaire, la juge Denise Descôteaux a déterminé qu'il y avait suffisamment de preuves pour qu'il y ait procès dans l'affaire Lévis Landry. Il est accusé du meurtre au deuxième degré de Marie-Ève Charron, dont le corps avait été découvert le 9 mai 2016 dans le sous-sol d'un bloc appartement de la rue Plessis, à Val-d'Or.

Avec les informations de Thomas Deshaies

Lors de l'enquête préliminaire, en septembre dernier, le tribunal avait entendu plusieurs témoins, dont un sergent détective de la Sûreté du Québec ainsi que la docteure qui a pratiqué l'autopsie sur le corps de la défunte.

La preuve présentée par la couronne a été jugée suffisante par la juge Denise Descôteux afin qu'il y ait un procès dans cette affaire.

Une ordonnance de non-publication nous empêche toutefois de rapporter les propos des témoins, ainsi que les éléments de preuve.

La juge a également décidé de maintenir l'accusation de meurtre au second degré plutôt que de la modifier en accusation d'homicide involontaire coupable, comme le souhaitait la défense.

La procureure de la Direction des poursuites criminelles et pénales de Val-d'Or, Me André-Anne Gagnon, explique la différence entre ces deux types d'accusations.

« C'est toute une question d'intention. C'est dans la preuve de l'intention la différence juridique entre un homicide involontaire coupable et un meurtre au deuxième degré », soutient la procureure.

La Couronne est satisfaite de la décision de la juge.

« On peut indiquer qu'on est satisfait considérant le fait que c'est l'accusation initiale qu'on avait portée et qu'on souhaitait auquel monsieur soit cité », explique Me Gagnon.

Lévis Landry, attentif au déroulement des procédures, n'a toutefois laissé paraitre aucune émotion.

Les deux parties seront de retour devant les tribunaux le 13 décembre prochain et une date de procès pourrait être déterminée lors de l'audience.Plus d'informations suivront.

Plus d'articles

Commentaires