Retour

Affaire Bellemarre : la Fédération d'haltérophilie du Québec encourage la dénonciation

La Fédération d'haltérophilie du Québec se désole du verdict de culpabilité rendu cette semaine dans le dossier de l'ancien entraîneur du club de La Sarre, René Bellemarre.

Avec les informations d'Émilie Rivard-Boudreau

Le président de la Fédération rappelle que depuis deux ans, soit depuis le dépôt d'une première accusation d'attouchement sexuel à l'endroit de Bellemarre, un mécanisme de vérification des antécédents judiciaires a été mis en place pour les adultes qui côtoient des athlètes mineurs.

Paul Aubé ajoute que René Bellemarre n'est plus membre de la Fédération depuis le dépôt de nouvelles accusations en octobre dernier.

Il ajoute que le Club de La Sarre doit lui aussi faire son examen de conscience pour assurer sa pérennité.

Il n'est cependant pas question d'une mise sous tutelle de la Fédération pour l'instant. « Il va falloir que le club, s'assurer que sa santé, sa pérennité se maintienne avec le comité de direction. Pour être certain qu'ils sont supportés et qu'ils ont un plan de relève suite à cette situation-là », explique Paul Aubé.

Le président de la Fédération d'haltérophilie du Québec invite les jeunes qui vivent des situations d'agressions ou de harcèlement sexuel à les dénoncer.

Rappelons que René Bellemarre a été reconnu coupable de deux des chefs d'attouchements sexuels sur une personne mineure plutôt cette semaine. Il doit revenir en cour le 16 avril lors des représentations sur sentence.

En mai 2017, il avait été acquitté alors qu'il faisait face à la justice dans un autre cas d'accusation d'agression sexuelle sur une autre personne mineure.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards