Retour

Affaire Léo Boulet : les frères Plante iront en prison

Les frères Tom et Benoît Plante prennent le chemin de la prison. C'est la décision rendue ce matin par le juge Richard Laflamme dans cette affaire de vol qualifié survenue en janvier 2015 à l'épicerie Léo de Rouyn-Noranda.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Le juge Richard Laflamme a tenu compte des antécédents judiciaires de Tom Plante pour lui ordonner une peine plus lourde que celle de son frère Benoît. En soustrayant les huit jours de détention provisoire qu'il a déjà purgés, Tom Plante devra passer deux ans derrière les barreaux, ce qui signifie qu'il sera détenu dans un pénitencier fédéral.

Son frère Benoît purgera quant à lui une peine de 435 jours dans une prison provinciale, vraisemblablement à Amos.

Dans les deux dossiers, la couronne et la défense sont arrivés à s'entendre pour présenter une suggestion commune au tribunal.

Le procureur de la couronne, Me Marc-André Roy, comme l'avocate de la Défense, Me Nathalie Samson, se disent satisfaits de cette sentence, qu'ils qualifient de raisonnable.

« C'est une suggestion commune qui était dans les barêmes de crimes similaires, parce qu'il fallait prendre en considération que c'est une personne [Léo Boulet] qui avait un certain âge, propriétaire de dépanneur, c'est un vol qualifié, donc [ce sont] des sentences qui sont relativement lourdes pour de si jeunes personnes », estime Me Marc-André Roy, procureur de la Couronne.

« On s'est penchés sérieusement [sur] les antécédents judiciaires de M. Tom Plante et il était rendu là, c'est une peine que je crois qui est raisonnable dans les circonstances », croit pour sa part Me Nathalie Samson, avocate de la Défense.

Tom Plante gardera aussi des séquelles permanentes de la balle qui aurait été tirée par Léo Boulet qu'il a reçu dans le dos lors des événements.

Le juge Richard Laflamme a tenu à souligner devant la cour qu'il fallait « dénoncer ce genre de crimes » et « protéger les personnes âgées contre ce genre de crimes ». C'est pourquoi il impose une peine de dénonciation et de dissuasion aux frères Plante.

Quant à Léo Boulet, son dossier doit revenir devant le juge jeudi matin.

Plus d'articles