Un affaissement de terrain force la fermeture de la mine Kikialik pour une durée indéterminée. Il s'agit de l'une des quatre mines en exploitation de la minière Raglan dans le Nord-du-Québec.

Avec les informations de Jean-Marc Belzile

Une chute de terrain est survenue le 20 août dernier dans une rampe d'accès. Il n'y a eu aucun blessé puisque l'incident est survenu entre deux quarts de travail.

La minière enquête actuellement pour déterminer ce qui a causé l'affaissement.

La coordonnatrice des communications et relations externes pour la mine Raglan, Céliane Dorval, assure que la minière met tout en oeuvre pour assurer la sécurité des travailleurs. « On vient de compléter l'enquête interne, puis on a des choses à faire afin de réhabiliter le site de la mine Kikialik, s'assurer que tout soit fait de manière sécuritaire et que la rampe d'accès soit stabilisée », dit-elle.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail a été avisée de la situation. L'organisation n'a toutefois pas envoyé d'enquêteur sur place.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine