Retour

Alexandre et Roger St-Arneault : karatékas de père en fils

Le karatéka de 19 ans de Rouyn-Noranda, Alexandre St-Arneault, se prépare pour des championnats internationaux. Le 24 juin, il s'envolera pour la Croatie afin de représenter le Canada lors de la Coupe du monde K1.

D'après une entrevue de David Chabot

Des athlètes de partout dans le monde participeront à cette importante compétition.

En entrevue à l’émission Des matins en or, Alexandre St-Arneault a expliqué les rouages et les particularités d’une saison de compétition pour les karatékas de haut niveau.

« Dans l'année, tu peux faire plusieurs compétitions K1 pour augmenter ton rang mondial et à la fin de l'année, tu vas faire le Championnat du monde. En Croatie, si notre classement est bon, on va pouvoir aller faire le Championnat du monde en Espagne.

De père en filsAlexandre St-Arneault est entraîné par son père Roger, qui a lui-même connu une grande carrière internationale en karaté.« Quand on fait du karaté, dit Alexandre, il faut totalement oublier la relation père-fils. Dans la maison c'est le contraire, il faut oublier la relation coach-athlète. C'est spécial, mais ça fait en sorte que je me développe grandement », a expliqué Alexandre St-Arneault, spécifiant qu’il apprécie grandement le fait de pouvoir bénéficier de l’expérience de son père.

Même son de cloche du côté du paternel. « Alexandre, quand il est dans le dojo avec moi, ce n’est plus mon fils. C'est un élève de haut niveau. Je l'entraîne au niveau international. Si le papa est là, le papa est très dur sur le fiston, parce que c'est un athlète que j'entraîne.L'objectif ultime d'Alexandre St-Arneault est de participer aux Jeux olympiques à Tokyo au Japon en 2020.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine