Retour

Amos se souvient du Français Maurice Bénard, un des bâtisseurs de l'Abitibi

La Société d'histoire d'Amos organise une exposition sur Maurice Bénard, un commerçant d'origine française qui s'est installé en 1911 dans la région, 3 ans avant la fondation d'Amos.

L'exposition « Maurice Bénard : rêveur opiniâtre » revient sur la vie d'un immigrant français qui a eu un apport considérable sur le développement d'Amos.

L'archiviste Jacinthe Coulombe rappelle que Maurice Bénard est décrit comme « un remarquable oublié », très impliqué dans la communauté comme directeur de la Chambre de commerce de l'Abitibi, président de la Commission scolaire et conseiller municipal entre autres.

Selon Jacinthe Coulombe, le personnage est « un gentleman coureur des bois, prospecteur, homme de lettres, entrepreneur et doué d'un talent pour la musique et avait une grande facilité pour les langues [puisqu'il] a même appris les rudiments de la langue de la Nation Abitibiwinni avec laquelle il faisait le commerce », dit-elle.

Le marchand Maurice Bénard a conservé sa culture française tout en se mêlant à tous les milieux, ajoute-t-elle.

Elle précise que la famille Bénard était représentante de l'immigration française, et a construit l'Hôtel Transcontinental, qui est devenu un lieu de rendez-vous pour beaucoup de Français de passage dans la région.

La Société d'histoire d'Amos a décidé de faire un retour sur ce personnage après avoir acquis un fonds photographique de Suzanne Parmentier, la fille de Louis Parmentier, petit cousin de Maurice Bénard.

L'exposition durera jusqu'au 30 mars 2018.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine