Retour

Apprendre à se connaître « Le Temps d'une soupe » à Val-d'Or

Val-d'Or accueillera l'expérience « Le Temps d'une Soupe! » du 21 au 23 juin prochain. Elle aura pour but d'encourager les conversations entre des citoyens issus de différents milieux sociaux et cutlurels, et ce, sur des enjeux valdoriens.

Un texte d'Émélie Rivard-Boudreau

Cette démarche sociale et artistique est chapeautée par l'organisme « Quand l'art passe à l'action », aussi connu sous le nom de « l'ATSA ».

« "Le Temps d'une soupe!", c'est la rencontre de deux inconnus, on leur propose un sujet de discussion, on déguste une soupe tout en discutant avec quelqu'un qu'on ne connaît pas », explique la coordonnatrice à la programmation culturelle de la Ville de Val-d'Or, Stéphanie Poitras.

La rencontre sera dirigée par deux médiatrices, dont Hélène Dallaire. « J'aurai une question à soumettre aux participants pour une discussion qui va durer environ une vingtaine de minutes, explique-t-elle. C'est aussi à nous d'être assez perceptibles et assez aux aguets pour voir comment ça se passe, circuler à travers des duos pour vérifier si tout se passe bien. S'il y a un malaise, on peut réorienter la discussion ou si les deux personnes ne se parlent pas », précise-t-elle.

Une démarche aussi artistique

Les rencontres culmineront vers une oeuvre collective qui sera mise en valeur sur la piste cyclable de Val-d'Or.

« Ça se termine par un portrait poétique, indique Stéphanie Poitras. On trouve une phrase, qu'elle soit ludique, sensée, factuelle, et on prend une photo des deux protagonistes avec la phrase inscrite sur un bout de carton. Ces portraits-là sont diffusés sur le web et ils vont être diffusés ailleurs dans l'espace urbain. »

« Le Temps d'une soupe! » s'est déjà rendue dans plusieurs villes à travers le monde, notamment à Montréal, Vancouver, Ouagadougou et Marrakech.

Le comité cherche maintenant des bénévoles pour l'expérience valdorienne.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine