Retour

Après le Cru du clocher, le caviar de Corégone de Laniel pourrait-il être reconnu à l'Arche du goût?

Une vingtaine de personnes ont visité, dimanche, les installations de l'entreprise la Fromagerie au village de Lorrainville.

La visite a été organisée par Slow Food Abitibi-Témiscamingue et visait à faire connaitre cette entreprise dont l'un des produits, le Cru du clocher, figure désormais à l'Arche du goût, le répertoire mondial du patrimoine à protéger.  Slow Food Abitibi-Témiscamingue tente maintenant de faire reconnaitre d'autres produits de la région, tel que le caviar de Corégone de Laniel.

Lors de la visite, les visiteurs ont écouté avec attention la copropriétaire de la Fromagerie au village expliquer le processus de production du Cru du Clocher.

Si plusieurs admettaient connaitre le fromage en question, ils étaient toutefois surpris par la façon de le produire.

Le président de Slow Food Abitibi-Témiscamingue Ghislain Trudel est fier de la reconnaissance obtenue par le Cru du Clocher.

Faire reconnaître le caviar de Corégone

Ghislain Trudel veut aussi faire admettre à l'Arche du goût le caviar de Corégone produit à Laniel au Témiscamingue par son entreprise la Poissonnerie G.M.S.

Ghislain Trudel travaille actuellement avec d'autres membres de Slow Food pour faire admettre six fromages traditionnels du Québec, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, du Bas-Saint-Laurent et de la Montérégie, entre autres, dans la liste de l'Arche du goût.

Plus d'articles

Commentaires