Retour

Après les pluies et une sécheresse, le gel s'empare des champs de l'Abitibi

La mauvaise température continue d'affecter les récoltes des producteurs maraichers de l'Abitibi. Après les pluies abondantes et une courte sécheresse au mois de juillet, c'est maintenant le gel qui frappe certains producteurs.

La propriétaire des Jardins de la colonie de Saint-Mathieu-d'Harricana, Nancy Marcotte estime que le temps froid de la dernière semaine lui a fait perdre près de 25% de ses récoltes. « Depuis la semaine dernière, dans la nuit de jeudi à vendredi, ça a gelé quand même assez fort. Moi, je ne l'avais pas vu venir en tout cas. On ne l'avait pas annoncé. La nuit suivante, ils l'ont annoncé, mais la première nuit, je n'avais pas prévu ça, donc je n'ai pas abrié et j'ai perdu tout ce qui était frileux, comme les pommes de terre, les fèves puis les courges », énumère-t-elle.

La Néoferme d'la Turlutte, située à La Motte, a également été affectée par le gel. « C'est la combinaison de plusieurs facteurs qui fait qu'on n'aura pas beaucoup de rendement sur certains légumes, mais le gel est venu empirer la situation, affirme la copropriétaire, Annie Boivin. On a eu le temps de récolter légèrement, mais c'est quand même quelques semaines de récoltes que nous ne ferons pas. Ceci étant dit, on a été chanceux dans les dernières années, on avait des mois de septembre très chauds ».

Le gel n'a, cependant, pas encore touché les terres du Témiscamingue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine