Retour

Assaut sexuel secours de Val-d'Or lance un programme dédié aux femmes autochtones

Assaut sexuel secours de Val-d'Or lance un programme spécialement dédié aux femmes autochtones victimes d'agressions sexuelles pour l'initiative Mikizi culturellement et collectivement pour elles.

Un texte de Thomas Deshaies

Ce programme a pu se concrétiser, car à un soutien financer de 238 175 $ du gouvernement du Québec à l'organisme qui est un Centre d'aide et de luttes contre les agressions à caractère sexuel (CALACS).Le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, en a fait l'annonce cet après-midi à Val-d'Or. « Le CALACS avait une expérience pour travailler avec les communautés de Kitcisakik et de Lac-Simon, a-t-il souligné.

Hausse de 200 % des demandesL'intervenante communautaire d'Assaut sexuel secours, Isabelle Dostie, souligne qu'il y a une augmentation du nombre de demandes d'intervention. « (il y a) Une hausse de 200 % dans notre liste d'attente, a-t-elle affirmé. On voulait absolument répondre à la demande. Aussi une dizaine de femmes de la communauté de Lac-Simon qui voulait avoir une intervenante sur place, toutes les semaines. »L'initiative Mikizi s'inscrit dans une démarche de sécurisation culturelle. Pour l'intervenante, Isabelle Dostie, il est d'ailleurs essentiel d'avoir des programmes d'aide mieux adaptés aux réalités des communautés autochtones.

Le ministre Geoffrey Kelley a expliqué que cet appui constituait une autre action gouvernementale, en lien avec les dénonciations des femmes autochtones du Val-d'Or.

Plus d'articles

Commentaires