Retour

Augmentation de l'achalandage du Festibière de Rouyn-Noranda malgré la pluie

L'achalandage de la deuxième édition du Festibière de Rouyn-Noranda a augmenté de 10 % par rapport à l'an dernier.

Le cofondateur du festival, Alex Van Dieren, estime que la fin de semaine est une réussite. Selon lui, la foule était au rendez-vous tant pour les prestations musicales que pour découvrir les produits des nombreux microbrasseurs.

« Il y a même des gens qui sont venus de Montréal pour courir le festival. C'est quand même un emplacement unique avec la presqu'île sur le bord d'un lac. [C'est] une vue exceptionnelle. Et on le voyait, à la minute qu'un show commençait, les gens se dirigeaient devant la scène, donc une excellente réaction. Je pense que la programmation, c'est quelque chose qu'on veut garder, parce qu'il y a des gens qui viennent pour les microbrasseries, bien sûr, mais il y a des gens, aussi, qui viennent pour la programmation musicale, donc le côté culturel de l'événement », affirme-t-il.

Pluie et froid

Les conditions météorologiques ont toutefois posé certains défis et inquiétudes à l'organisation tout au long de la fin de semaine.

Pour la prochaine édition, l'équipe du Festibière pourrait envisager de déplacer son événement au milieu de la saison estivale.

« On était dans les mêmes dates l'année passée et du côté de la météo, on a vécu un peu la même chose. Évidemment, ça influence l'achalandage. Samedi soir, c'était extrêmement venteux et très froid, et on ne peut pas blâmer les gens non plus. Venir prendre une bière froide avec le facteur vent, on est à trois degrés [...] c'est pas ce qu'il y a de mieux, on va se le dire! Et compte tenu de l'importance d'avoir un bon achalandage pour un festival comme ça, c'est sûr qu'on va regarder avec la Ville de Rouyn-Noranda, après notre post-mortem, et avec les microbrasseurs s'il y a moyen de pousser la date à peut-être plus vers juillet ou le mois d'août... »

Plus d'articles

Commentaires