Retour

Augmentation des frais de garde : état de la situation en Abitibi-Témiscamingue

Les frais de garde en milieu scolaire seront augmentés pour les journées pédagogiques dans certaines commissions scolaires de la région en raison de la réduction de plus de la moitié d'une subvention du ministère de l'Éducation qui passe de plus de 16 à huit dollars, une situation qui fait sourciller certains parents avant même que l'année scolaire ne soit commencée.

Avec les informations de Vanessa Limage

Les familles profitent des derniers jours d'été. L'année scolaire n'a pas encore commencé, mais il y a déjà une ombre au tableau. Certaines commissions scolaires de la région vont augmenter dès cette année, leur frais de garde pour les journées pédagogiques. À Rouyn-Noranda, les parents devront débourser seize dollars, par enfant, plutôt que les huit dollars qu'ils déboursaient pour le même service l'an dernier. Une situation qui n'est pas sans leur déplaire. 

Parents déçus

« C'est encore une histoire du gouvernement qui essaie de tirer nos sous de nos poches même si on est dans la classe moyenne », soutient Vanessa Lessard, qui profite des derniers rayons de soleil avant la rentrée en faisant du patin à roues alignées sur la piste cyclable.

« Ce qu'on va essayer de faire c'est de peut-être jouer avec nos horaires de travail pour être capables de garder plus les enfants à la maison pendant les journées pédagogiques », dit le père de deux enfants en âge scolaire. « Bien moi je trouve ça décevant pour les mêmes services, ça joue beaucoup sur le budget », ajoute sa conjointe.

Contraintes budgétaires

La Commission scolaire de Rouyn-Noranda soutient qu'elle devait conjuguer avec ce manque à gagner.

« Nous ce qu'on a dû faire pour pallier, c'est d'augmenter les frais pour les journées pédagogiques, explique la directrice des services éducatifs, Anne-Frédérique Karsenti. Donc ça touche les journées pédagogiques et la semaine de relâche uniquement. [Les parents] vont payer seize dollars à partir de cette année. »

Ailleurs dans la région

À la Commission scolaire Harricana, les parents seront épargnés, car l'institution a dégagé un surplus suffisant pour absorber la hausse des frais de garde.

Quant aux commissions scolaires du Lac-Témiscamingue et de l'Or-et-des-Bois, une décision quant à la modification de la grille tarifaire pour les services de garde lors des journées pédagogiques sera prise mardi prochain.

La Commission scolaire du Lac-Abitibi n'a pas retourné nos appels.

Un crédit d'impôt sera accordé aux parents par le ministère de l'Éducation. La proportion n'a toutefois pas encore été précisée.

Plus d'articles

Commentaires