Retour

Autour d'Eva : une quête du silence en Abitibi dans le nouveau roman de Louis Hamelin

L'auteur Louis Hamelin, connu notamment grâce au succès de son oeuvre La Constellation du Lynx, fait paraître ces jours-ci le roman Autour d'Eva dont l'action se déroule en Abitibi. Selon M. Hamelin, la quête de cette histoire en est une de paix, de silence, sur fond de tensions entre « développeur et écologistes ». Il a livré les grandes lignes de son roman au micro de l'émission Région zéro 8.

Un texte de Félix B. Desfossés

Échos d'Abitibi

Ayant habité quelques années dans la région, Louis Hamelin affirme s'être inspiré de lieux visités et de situations constatées dans la région. Mais bien qu'il soit clair que le récit se déroule en Abitibi, c'est toutefois dans une ville imaginaire nommée Maldoror, proche parente de Rouyn-Noranda, que les personnages évoluent. Pour l'auteur, cette part d'imagination était nécessaire au processus d'écriture « pour libérer l'imagination, pour me donner une liberté d'invention, qui est une chose qui rend l'écriture de roman intéressante, c'est-à-dire qu'on est là pour réinventer, mais toujours à partir du vécu, à partir de la réalité, mais il y une transmutation qui se fait un moment donné. »

Décrochage

L'histoire racontée est celle d'Eva qui « après avoir vécu loin de son Abitibi natale y retourne pour s'installer dans le chalet de son père, au bord du lac Kaganoma avec le projet de ne faire absolument rien pendant un an. Une sorte de ressourcement radical. C'est un peu ça l'expérience qu'elle vise. Elle veut habiter seule avec son chien, aller marcher dans le bois, réfléchir et, voilà, mener une vie un peu contemplative », relate l'auteur.

Cependant, son plan ne fonctionnera pas comme elle l'entendait. Son projet devient plutôt le lieu d'une confrontation entre « développeurs et écologistes », explique Louis Hamelin. Mais l'auteur affirme se tenir loin de la dichotomie des héros contre les vilains. « Le roman n'est pas un genre littéraire qui permet d'exprimer des positions très tranchées, comme, par exemple, pourrait le faire un pamphlet ou un essai, explique-t-il. Une histoire, c'est plus complexe. Dans le roman, on entre dans la complexité des personnages, y compris dans leurs faiblesses, dans leurs failles et c'est vrai des "bons" comme des "méchants". »

Le silence comme patrimoine

Ultimement, la quête d'Eva en est une de paix et de silence, une richesse découverte par Louis Hamelin lors de ses années dans la région. « Quand j'ai quitté l'Abitibi, j'ai emporté le silence du lac Vaudray - du lac Kaganoma - avec moi. C'est une fabuleuse richesse. Un silence de cette qualité-là, je ne l'ai pas vraiment retrouvé ailleurs. Il se trouve que non seulement Eva c'est un peu cette grande paix qu'elle veut retrouver [...] à un tel point que ce silence-là ça devient le produit que l'homme d'affaires en question - le lion de l'Abitibi - veut commercialiser finalement. Son argument de vente, c'est qu'il veut faire découvrir aux Américains fortunés le grand silence, la grande paix de l'Abitibi », mentionne-t-il.

Autour d'Eva est paru le 25 octobre dernier aux éditions du Boréal.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?