Retour

BAPE à Malartic: MiningWatch Canada et Québec meilleure mine demandent le report des audiences publiques

MiningWatch Canada et la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine demandent au ministre de l'Environnement de reporter les audiences publiques à Malartic. Les deux organisations estiment que la tenue de ces consultations en période estivale pourrait nuire à la participation citoyenne. Ils souhaitent que David Heurtel repousse les audiences à la mi-septembre.

Avec les informations de Claude Bouchard

Le coordonnateur du programme canadien de MiningWatch Canada et co-porte-parole de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine, Ugo Lapointe.

« On craint qu'il y ait des audiences durant la saison estivale, ce qui ne serait vraiment pas recommandable du point de vue de la participation citoyenne et aussi du point de vue d'avoir les experts des différents ministères disponibles. Ce serait contre les principes du BAPE, du bureau public en environnement, qui l'applique depuis 40 ans, d'essayer d'éviter de faire ça durant l'été », estime-t-il. 

Au cabinet du ministre David Heurtel, on mentionne que le début du mandat du Bureau d'audiences publiques en environnement (BAPE) a été fixé au 6 juin. La date tient compte du Règlement dur l'évaluation et l'examen des impacts sur l'environnement et des différents mandats du BAPE.

Le ministre de l'Environnement a un délai de 15 mois pour soumettre le dossier en vue d'une prise de décision au gouvernement

La première partie des audiences aura lieu en juin et la deuxième, où la population pourra présenter des mémoires, en juillet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine