Retour

Bilan de session : François Gendron croit que les libéraux ont fait reculer les régions

Le député d'Abitibi-Ouest et vice-président de l'Assemblée nationale, François Gendron, dresse un bilan décevant de la dernière session parlementaire. Selon lui, les politiques du gouvernement libéral ont fait reculer les régions.

Le député d'Abitibi-Ouest estime que le gouvernement de Philippe Couillard a réalisé un surplus budgétaire sur le dos de ces dernières. Il déplore notamment le fait que les libéraux aient imposé le bâillon pour adopter la loi sur les hydrocarbures, après avoir offert plus d'autonomie et de pouvoirs aux municipalités avec le projet de loi 122.

Les ministres passent dans les MRC et disent "vous êtes beaux, vous êtes fins, on vous aime, vous êtes pas des créatures, vous êtes des partenaires et on vous respecte, nous!" et deux jours ensuite, ils adoptent une loi sous le bâillon. J’ai jamais vu ça moi. L’expropriation, c’est grave!

François Gendron

Satisfait de son nouveau chefPar ailleurs, François Gendron affirme être satisfait du travail de son nouveau chef, Jean-Francois Lisée, élu il y a environ deux mois à la tête du Parti québécois. « Quand un chef réussi rapidement à ressouder l’équipe, à fixer un objectif clair, et ce, même s’il y a eu une course [à la chefferie entre temps], parfois on peut se dire "oui, mais…". Maintenant on n’est plus dans le "mais". On est ailleurs. Quand il y a eu une course, t’as le droit de repositionner tes alignements, et c’est ce qu’il a fait et il l’a bien fait », explique-t-il.

Plus d'articles

Commentaires