Retour

Blessé au cou, Jérémy Lauzon des Huskies a été chanceux dans sa malchance

Jérémy Lauzon des Huskies de Rouyn-Noranda a eu le muscle sterno-cléido-mastoïdien sectionné. L'incident est survenu vendredi dernier lors d'un match opposant la meute à l'Armada de Blainville-Boisbriand. Quelques centimètres de plus et des artères vitales auraient pu être atteintes.

Le défenseur des Huskies a subi la blessure alors qu'il bataillait pour la rondelle contre Yan Mongo de l'Armada. Le geste était non-intentionnel.

Selon le médecin des Huskies, le Dr Michel Parayre, Jérémy Lauzon a été très chanceux dans sa malchance. « Dans ce cas-ci, effectivement, s'il y avait eu un demi-centimètre de plus profond, on aurait été dans une situation semblable à ce qu'on a vu avec Clint Malarchuk, par exemple », cite-t-il, faisant référence à une blessure subie par le gardien de but des Sabres de Buffalo sur la patinoire, en 1989.

« Ma préoccupation, c'était ça, en examinant la plaie : est-ce que la carotide et la jugulaire, qui sont juste derrière le muscle - c'est collé l'un sur l'autre - ont été atteints. Le muscle a été complètement sectionné. Les artères, la jugulaire, la carotide ont été intactes », assure le Dr Parayre.

Malgré la possible gravité de sa blessure, Jérémy Lauzon assure qu'il n'a pas eu peur de la mort. « J'ai été calme tout le long, je n'ai jamais eu un moment de stress », dit-il.

Sur la patinoire, dès les premières secondes suivant l'accident, le protocole d'urgence des Huskies a été mis en branle et suivi à la lettre de sorte que Jérémy Lauzon a rapidement été transporté à l'hôpital. Il a subi une intervention chirurgicale rapide qui s'est terminée peu après 23 h. 

Le lendemain de l'incident, le jeune hockeyeur a contacté Yvan Mongo pour lui donner des nouvelles de son état de santé.

Il est trop tôt pour savoir quand Jérémy Lauzon pourra être de retour au jeu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine