Retour

Bon début de la saison ski de fond malgré des sentiers endommagés

Les conditions de neige ont permis un excellent début de saison pour les centres de ski de fond de la région. Les précipitations ont permis d'ouvrir les pistes avant la période des fêtes, ce qui a été bénéfique pour la vente de billets de saison.

Les responsables du club de ski de fond d'Évain et du club de ski de fond de Granada se disent très satisfaits du début de la saison. Diversification des activitésLa secrétaire du club d'Évain, Françoise Bergeron Nadeau, dit réjouir de la situation. Elle estime la bonification de l'offre d'activité explique la hausse de la popularité du centre.« On vend plus de cartes de saison. Puis, il y a aussi le fait qu'on a une nouvelle activité. On a une équipe qui s'occupe de faire une piste pour la raquette et le "Fatbike". Alors ça va nous amener des gens nouveaux qui ne venaient pas avant. On loue des raquettes aussi maintenant. »

Les conditions de neige ont permis l'ouverture de la plupart des pistes avant la période des fêtes ce qui généré d'importants revenus. L'an dernier à pareille date, la saison de ski de fond était à peine entamée en raison des mauvaises conditions météorologiques.Sentiers détruitsChaque année, les clubs de ski de fond voient une partie de leurs pistes être détruite par des motoneiges, et ce, plusieurs fois par saison. Cela engendre des frais supplémentaires pour les différentes stations qui sont opérationnelles grâce aux bénévoles.

Guy Leclerc, membre du conseil d'administration du club de ski de fond de Granada, condamne vivement cette situation.

On est obligé de retracer. Quand c'est détérioré, les membres sont pénalisés parce qu'ils perdent une demi-journée avant que [nous] découvrions que s'a été fait. Donc, ça coûte des sous, ça coûte de l'énergie et ça créer une insatisfaction des membres. C'est très malheureux.

Guy Leclerc

Les administrateurs ont très peu de recours face à cette situation. L'année dernière, certains contrevenants ont été identifiés grâce à la pose de caméra.Malgré tout, le fléau est récurrent et les centres de ski de fond sont à court de solutions.À cet égard, la secrétaire du club de ski de fond d'Évain, Françoise Bergeron Nadeau, invite les gens à faire preuve de civisme.

Plus d'articles

Commentaires