Retour

Borduas, Riopelle, Vaillancourt et consort au Centre d'exposition d'Amos

Des oeuvres de plusieurs signataires du Refus global, dont Jean-Paul Riopelle, Paul-Émile Borduas et Marcel Barbeau pourront être admirées dès vendredi au Centre d'exposition d'Amos, où sera présentée en exclusivité régionale La question de l'abstraction, une production du Musée d'art contemporain de Montréal (MAC) qui propose d'aller à la rencontre des créateurs et des mouvements artistiques qui ont défini le développement de l'abstraction au pays depuis les années 1940. 

Avec les informations de Josée Hardy-ParéTwitterCourriel

L'exposition réunit une sélection de 34 oeuvres réalisées par 30 artistes entre 1945 et 2000. Connaisseurs et néophytes pourront déambuler dans une sélection de toiles et de sculptures signées par Paul-Émile Borduas, Jean-Paul Riopelle, les peintres automatistes, Marcel Barbeau, Fernand Leduc, Pierre Gauvreau et Marcelle Ferron, par les peintres plasticiens Guido Molinari, Jean Goguen, Claude Tousignant, ainsi que des sculptures d'Armand Vaillancourt et Françoise Sullivan qui mettent en lumière différentes formes d'abstraction. 

Volonté de changer les normes

« Aujourd'hui, on se rend compte que la démarche de tous ces artistes-là ici était parallèle à d'autres artistes d'autres générations, d'autres contextes, avec le même type de vision, de volonté de changer les normes et changer la façon de voir, de sentir, d'être dans le monde », explique la responsable des expositions itinérantes du MAC, Emeren Garcia, qui est à Amos depuis lundi soir pour le montage de l'exposition. 

Rapprocher les grandes oeuvres des publics éloignés

L'équipe du Centre d'exposition d'Amos travaille depuis plus d'un an pour accueillir ces tableaux qui seront exposés jusqu'au 12 juin. La responsable du Centre, Marianne Trudel, explique que La question de l'abstraction est la dernière mouture de la collaboration avec le MAC, partenaire du Centre d'exposition d'Amos depuis 1996 et avec qui cinq expositions ont pu être présentées.

« Ce type d'exposition à nos programmations, ça répond vraiment à un des objectifs qu'on a qui est de donner accès à nos publics aux oeuvres importantes des grands musées du Québec, avance-t-elle. En cette matière-là, nous, régulièrement, [aux] deux ans à peu près, on a des collaborateurs comme le Musée national des Beaux-Arts de Québec et le Musée d'art contemporain. »

Programme scolaire

Dans le but de favoriser une plus grande sensibilisation aux oeuvres de grandes figures de la scène artistique nationale, le Centre d'exposition d'Amos offre également aux groupes scolaires un programme éducatif complet, qui inclut une visite de l'exposition animée et un atelier d'expérimentation.

Le vernissage de cette La question de l'abstraction aura lieu ce vendredi dès 19h00 au Centre d'exposition d'Amos. Ce sera l'occasion d'une visite commentée par la responsable des expositions itinérantes du Musée d'art contemporain de Montréal, Emeren Garcia.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine