Retour

Budget : attentes nombreuses en Abitibi-Témiscamingue

Éducation, agriculture, industrie minière : les attentes sont nombreuses en Abitibi-Témiscamingue envers le troisième budget du ministre des Finances, Carlos Leitão, qui doit être déposé cet après-midi à l'Assemblée nationale. 

Pour le directeur général du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, ce troisième exercice budgétaire doit être l'occasion d'un réinvestissement en éducation. Sylvain Blais rappelle qu'il avait dû éponger une compression de 1,2 million de dollars lors du précédent exercice. Il ajoute que depuis 2011, les coupes imposées à son établissement totalisent 3,4 millions de dollars.

Agriculture

Les agriculteurs de la région seront également attentifs au discours sur le budget que doit prononcer le ministre dès 16h. Le président régional de l'Union des producteurs agricoles (UPA) s'attend à la reconduction du programme de drainage agricole, à hauteur d'au moins un million de dollars, soit le financement qu'il a reçu au cours des trois dernières années. Sylvain Vachon rappelle que le ministre responsable de la région, Luc Blanchette, s'était engagé à renouveler ce programme lors de son élection.

Au-delà des attentes régionales, Sylvain Vachon espère aussi que le gouvernement se dote d'une stratégie québécoise de l'agroalimentaire.

« Une stratégie comme ça devrait comporter trois axes d'intervention : stimuler l'investissement privé, investir en recherche et développement et favoriser le développement de la main-d'oeuvre, précise-t-il. On pense que c'est incontournable pour l'agriculture autant en Abitibi-Témiscamingue qu'ailleurs au Québec. On espère aussi qu'il n'y aura pas de coupes additionnelles et qu'on aura même un réinvestissement dans la Financière agricole [parce que] je pense qu'on a contribué dans les dernières années », poursuit-il, précisant que 113 millions et 151 millions n'ont pas été déboursés en 2015. 

Industrie minière

Après le dévoilement plus tôt cette semaine de la vision stratégique pour le développement du secteur minier présentée par le ministre délégué aux mines et responsable de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, Luc Blanchette, le budget suscite aussi de nombreuses attentes au sein de l'industrie minière. Les différents intervenants interrogés espèrent voir se concrétiser, déjà, certaines des mesures de cette vision stratégique.

Pour la directrice générale de l'Association d'exploration minière du Québec (AEMQ), le gouvernement doit rassurer les investisseurs promoteurs de projets en mettant en place des mesures fiscales stables et prévisibles. Selon Valérie Fillion, la variation des mesures fiscales et les modifications au système de redevances des dernières années ont nui à l'image du Québec à l'étranger. « On souhaite que s'il y a des mesures qui sont annoncées, qu'elles le soient à long terme et non pour des deux ans, explique-t-elle. Parce que ça prend du temps, on le sait, c'est un travail de longue haleine faire l'exploration, aller chercher les capitaux requis pour mener à des découvertes. »

Alors que le budget du gouvernement fédéral est attendu mardi prochain, Valérie Fillion ajoute qu'il serait souhaitable que les deux gouvernements puissent harmoniser leurs mesures respectives qui concernent le secteur minier.

Tout savoir sur le budget du Québec

Sur la prévisibilité des mesures fiscales, la présidente-directrice générale de l'Association minière du Québec (AMQ) abonde dans le même sens que sa collègue de l'AEMQ. Josée Méthot ajoute qu'elle aimerait voir le gouvernement soutenir l'exploration minière de manière plus importante. Elle a aussi des attentes en ce qui concerne l'exploitation minière.

« On parle également de volets à regarder à l'intérieur du régime d'impôts miniers et on parle [aussi] d'allègements administratifs - on n'est pas en train de demander de réduire [les exigences], mais de dire, s'il-vous plaît, rendez-nous la tâche plus facile. »

Josée Méthot souhaite aussi la mise en place de mesures pour faciliter la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l'industrie.

Plus d'articles

Commentaires