Retour

Budget provincial 2018 : transport aérien et pénurie de main-d'oeuvre à l'honneur

L'Abitibi-Témiscamingue bénéficiera de certaines mesures annoncées lors du dépôt du budget 2018-2019 par le mininstre des finances Carlos Leitao.

Avec les informations de Catherine Paradis

Sans prendre d’engagements flamboyants dans le secteur minier, le ministre des Finances, Carlos Leitao, y alloue plus de 40 millions de dollars pour appuyer l’innovation et pour encourager les entreprises à réduire leur empreinte environnementale.

Le gouvernement du Québec répond à l’appel des propriétaires de forêts privées qui se sont sentis laissés pour compte dans le dernier budget fédéral. Ils reçoivent un financement supplémentaire immédiat de 40 millions de dollars pour lutter contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Les investissements dans les parcs nationaux de la Sépaq totaliseront 290 millions de dollars pendant la période couverte par le Programme québécois d’infrastructures. Ils assureront notamment la poursuite des projets en cours, dont la création du Parc national Opémican dans la région du Témiscamingue.

Transport aérien

Comme le gouvernement s’y est engagé au terme du Sommet sur le transport aérien régional, 100 millions de dollars permettront de rénover les infrastructures aéroportuaires.

« Les besoins sont de 400 millions de dollars, mais c’est un bon premier pas », a fait savoir le président de l’Union des municipalités du Québec, Alexandre Cusson.

Au total, 50 millions de dollars supplémentaires seront investis pour réduire les tarifs aériens.

Les voyageurs réguliers du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de l’Abitibi-Témiscamingue pourront maintenant se faire rembourser 30 % du coût des billets d’avion, dans le cadre du Programme de réduction des tarifs aériens.

Le remboursement annuel maximal aux passagers passe de 1200 $ à 3000 $.

Parallèlement, Québec prévoit 22,5 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir la mise en place d’un programme d’aide pour les dessertes aériennes régionales. Le gouvernement espère ainsi attirer de nouveaux transporteurs en région et favoriser la concurrence.

Biomasse forestière

Le budget prévoit jusqu’à 50 millions de dollars pour améliorer l’accès au financement des entreprises québécoises du secteur des technologies propres en rendant du capital disponible pour financer leur croissance et accélérer la commercialisation de leurs produits et services.

Considérant la demande, une somme additionnelle de 45 millions de dollars sera investie dans le Programme de biomasse forestière résiduelle.

Au total, 127 millions de dollars iront à la protection et au développement de l’industrie forestière au Québec.

PME

Les petites et moyennes entreprises du Québec pousseront un soupir de soulagement avec une baisse d’impôt de 8 % à 4 % d’ici 2022.

Selon le gouvernement, cet allégement fiscal peut représenter jusqu’à 20 000 $ par année pour certaines PME.

Pénurie de main-d'oeuvre

Pour contrer la pénurie de main d’œuvre, Québec investira près de 810 millions de dollars sur 5 ans. Des fonds sont prévus pour améliorer l’accueil de la main-d’œuvre immigrante en région. Des programmes de francisation sont prévus et des bureaux du ministère de l’Immigration et de la diversité culturelle pourraient voir le jour dans les milieux plus éloignés.

Plus d'informations suivront

Plus d'articles