Retour

C'est parti pour le 40e Salon du livre de l'Abitibi-Témiscamingue

Le coup d'envoi de la 40e édition du Salon du livre de l'Abitibi-Témiscamingue (SLAT) qui se tient à Ville-Marie jusqu'à dimanche a été donné jeudi avec l'accueil de professionnels du livre qui rencontreront le public à compter de vendredi. 

Avec les informations de Boualem Hadjouti

La première journée du Salon du livre est le moment choisi par plus d'une trentaine de représentants de bibliothèques municipales et d'écoles ainsi que libraires de la région pour faire leurs emplettes. Dans un kiosque du Salon du livre, Odette Rancourt écoute avec attention une auteure résumer son ouvrage. La responsable de la bibliothèque municipale de Ste-Germaine-Boulet profite du calme avant la tempête pour faire quelques trouvailles.

« [Je préfère venir] avant le public parce qu'on a plus de chances de voir, puis ça va être moins achalandé aussi », note la privilégiée. 

« Jusqu'à maintenant, ça va très bien, lance pour sa part la technicienne en documentation à la Commission scolaire Harricana, Ginette Noël, qui pousse un panier rempli de livres. C'est toujours un réel plaisir de rencontrer les maisons d'édition. »

Elle tenait à être présente à cette journée pour magasiner à son aise, en plus de bénéficier de conseils d'experts. « Ça nous donne une [valeur ajoutée], parfois on n'est pas sûr d'un livre, mais quand la personne l'a déjà lu ou te l'explique, ça aide à faire ta sélection. »

Des exposants de partout au Québec

Les 83 kiosques du Salon du livre sont occupés par des exposants venus de l'Abitibi-Témiscamingue et d'ailleurs au Québec.

Lucie Brault Simard, des Productions Dans La Vraie Vie de Lanaudière, veut faire découvrir son entreprise en Abitibi-Témiscamingue.

« Je sais qu'il y a un engouement un petit peu pour le côté psychosocial, au niveau de l'anxiété, des comportements, explique celle qui est spécialisée dans les ressources pédagogiques pour la petite enfance, le préscolaire et le primaire. Il y a les jeux aussi qui sont intéressants pour la stimulation du langage. »

Cette journée est aussi mise à profit par l'auteur Danny Rotondo pour présenter son premier ouvrage, Les gardiens du temps et les perles magiques.

« Aux professionnels oui, tout va bien, assure-t-il. Les gens affluent tranquillement, ils s'arrêtent, ils nous posent les bonnes questions. »

Le Salon s'ouvre aussi aux groupes scolaires qui auront droit à plusieurs activités littéraires.

Plus d'articles

Commentaires