Avec l'arrivée de l'été, la saison touristique est officiellement lancée en Abitibi-Témiscamingue. Pour plusieurs attraits, festivals et événements, c'est l'aboutissement de plusieurs mois de préparation.

Pour Roxanne Drainville, guide à la Maison Dumulon, l'été est l'occasion de rencontrer des milliers de visiteurs. « On espère beaucoup de touristes comme toujours, dit-elle. Des gens d'aussi loin que Madagascar, de l'Asie aussi, on a eu des fois aussi des Allemands qui sont venus nous rendre visite. Ça me surprend toujours de voir que les gens viennent de loin, essentiellement c'est des gens du Québec. »

L'Abitibi-Témiscamingue doit cependant surmonter quelques défis pour attirer des touristes.

La directrice générale de l'Office du tourisme et du congrès de Val-dOr, Nancy Arpin, explique que la région est reconnue pour l'exploitation minière et forestière.

« On n'est pas nécessairement dans la tête des gens ou des femmes qui vont choisir la destination vacances. On n'est pas non plus une région qui est perçue comme familiale. Donc, ce sont plusieurs petits défis. »

Pour séduire les vacanciers, Tourisme Abitibi-Témiscamingue fait la promotion des produits culturels.

« Cette année, on a voulu miser notre campagne promotionnelle sur la culture parce que ça s'est moins fait par les dernières années et on sent qu'il y a un réel bouillonnement culturel en Abitibi-Témiscamingue. On voulait refléter ça aussi », mentionne la responsable des communications, Anne-Marie Belzile.

L'industrie touristique entraîne des retombées économiques annuelles de 85 millions de dollars en Abitibi-Témiscamingue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine