Retour

Cablevision abandonne les annonces classées et la nécrologie

Cablevision a annoncé, la semaine dernière, qu'elle mettait fin aux petites annonces et à la nécrologie affichées sur le site web de TVC9.

Un texte de Marie-Hélène Paquin

Par courriel, la porte-parole de Bell Canada Vanessa Damha a indiqué qu'« étant donné que de nombreuses autres plateformes offrent maintenant des annonces classées en ligne et des avis de décès, nous avons décidé de concentrer nos activités sur ce que nous faisons le mieux : produire des émissions de télévision communautaire. Un site web redessiné présentera la programmation exclusive de la chaîne TVC9 de Cablevision à compter de la nouvelle saison, en septembre. »

Les habitués des avis de décès devront donc changer leurs habitudes et consulter différents sites web afin d'avoir un portrait global pour l'ensemble de la région.

Le directeur général de la Résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue et des Maisons funéraires Blais, Patrick Blais, admet que la population devra se créer de nouvelles habitudes, mais affirme que les sites web des maisons funéraires contiennent aussi des informations intéressantes sur le deuil.

« On a été informé la semaine dernière que Cablevision et TVC9 mettaient fin à leur page de nécrologie régionale. Nous, comme maisons funéraires, on a déjà sur nos sites Internet des pages de nécrologie qui sont propres à nos entreprises, mais que les gens fréquentaient peu, étant donné que TVC9 offrait un service régional. Les gens de la région, on est conscient qu'ils vont devoir modifier leurs pratiques », affirme-t-il.

Les aînés préoccupés

Pour plusieurs aînés, le site web de Cablevision était la référence pour les avis de décès.

La Table régionale de concertation des aînés de l'Abitibi-Témiscamingue affirme que le sujet sera à l'ordre du jour de sa prochaine réunion, prévue le 4 juin, à Malartic.

Son président, Jacques Lafrenière, indique qu'il compte entrer en contact avec Cablevision et les résidences funéraires de la région d'ici-là.

D'autres alternatives

Quant aux petites annonces, différentes plateformes sur le web existent déjà. De nombreux groupes sur le réseau social Facebook sont également dédiés aux petites annonces.

Les journaux locaux continuent également de publier des annonces classées ainsi qu'une rubrique nécrologique.

Plus d'articles