Retour

Canadian Malartic: « On a l'intention d'améliorer notre document »

Avant même la présentation publique du Guide de cohabitation de mine Canadian Malartic, la Coalition Québec meilleure mine a réagi.  Selon elle, les 50 millions de dollars offerts par la minière pour des programmes de compensation et d'acquisition ne sont pas suffisants. Canadian Malartic, de son côté, affirme pouvoir améliorer son document.

Avec les informations de Karine Mateu

Le directeur général de la mine Canadian Malartic, Serge Blais affirme que le document présenté cette fin de semaine aux citoyens de Malartic sera travaillé afin d'être amélioré. Il se dit conscient que le Guide ne ferait pas l'unanimité.

« On est arrivé là, devant les gens, en fin de semaine, en toute simplicité. On était vraiment en mode écoute. On l'est encore au niveau du groupe de travail. On est à l'écoute des questions et commentaires des citoyens de Malartic [...] Les gens ont amené de bons commentaires et ensuite on a l'intention d'améliorer notre document », a-t-il révélé.

Il ajoute que les gens ont jusqu'au 31 mai pour soumettre leurs commentaires.

Insuffisant selon la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine

La Coalition affirme que 200 millions de dollars sont nécessaires pour diminuer les problèmes de cohabitation à Malartic.

« Une enveloppe de 50 millions permettrait d'offrir l'acquisition à peine à 5% de la population de Malartic alors que la santé publique a clairement indiqué que près de 30% de la population demande à être relocalisée, une proportion qui augmente à plus de 50% dans les quartiers les plus rapprochés de la mine à cause des impacts reliés aux dynamitages, au bruit, à la poussière et à la circulation accrue », affirme Ugo Lapointe, co-porte-parole de la Coalition Québec meilleure mine et coordonnateur de MiningWatch Canada, par voie de communiqué.

Ugo Lapointe déplore aussi que les citoyens les plus touchés par les activités de la mine n'aient pas participé à l'élaboration du protocole.

Réaction du Comité de la zone sud

Le Comité de la zone sud de la voie ferrée de Malartic abonde dans le même sens. Le délégué aux médias, Louis Trottier, s'est dit déçu des propositions. Les montants pour les acquisitions de propriétés sont jugés insuffisants pour combler l'ampleur des pertes causées par la mine: 6,8 millions de dollars sont prévus pour les activités actuelles et près de 10 millions de dollars si le projet d'extension de fosse est autorisé.

Par ailleurs, le Comité des citoyens de la zone sud de la voie ferrée de Malartic invite les résidents à une rencontre d'information et d'analyse ce soir, à 19h, à la Polyvalente le Tremplin de Malartic.Les citoyens auront jusqu'au 31 mai pour soumettre leurs commentaires sur la proposition.

L'objectif sera notamment de déterminer quelle réponse donnera le Comité de citoyens face à cette version du protocole, et ce, à quelques semaines du début des consultations du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement pour le projet d'agrandissement de la mine.

Selon le Guide de cohabitation, le programme d'acquisition des propriétés vise à permettre aux propriétaires vulnérables de vendre leur propriété plus rapidement à une juste valeur marchande. La compagnie propose une enveloppe budgétaire de 50 millions de dollars pour des programmes de compensation et d'acquisitions.

Le comité de travail avec l'aide d'experts a évalué la valeur moyenne d'une résidence à 150 000 $.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine