Retour

CAVAC de l'A-T : plus d'argent pour mieux aider les victimes d'origine autochtone

Le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) de l'Abitibi-Témiscamingue pourra compter sur l'aide de Québec pour embaucher de nouvelles ressources pour mieux répondre aux besoins des victimes des communautés autochtones.

Le gouvernement annonce qu'il débloque près de 24 millions de dollars pour l'année 2017-2018, afin de financer les services des CAVAC et d'autres organismes qui viennent en aide aux victimes d'actes criminels.

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a indiqué que les CAVAC recevront à plus de 21 millions de dollars et trois, celui de l'Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord et de l'Outaouais vont pouvoir embaucher trois nouvelles ressources pour les besoins des communautés autochtones.

Les CAVAC proposent des services confidentiels et gratuits aux victimes d'actes criminels, à leurs proches et aux témoins de ces actes.

Dans son bilan 2016-2017, le CAVAC de l’Abitibi-Témiscamingue fait état de 1 804 demandes d’aide reçues de personnes victimes directes ou indirectes.

159 provenaient de victimes d'origine autochtone.

Plus d'articles

Commentaires